Burberry se renouvelle et garde la tête froide

Londres - Le groupe de luxe britannique Burberry a dévoilé jeudi un bond de 15,6 pour cent de son bénéfice net en 2018-2019 mais reste prudent pour cette année malgré les espoirs placés dans les collections de son nouveau designer Riccardo Tisci.

Burberry a annoncé dans un communiqué un bénéfice net de 339,3 millions de livres (390 millions d'euros) au cours de son exercice annuel achevé fin mars. Il a accru sa rentabilité surtout grâce à des frais de restructuration qui ont moins pesé sur ses comptes que dans l'exercice précédent.

Sous l'égide du directeur général Marco Gobbetti, Burberry cherche à trouver un nouveau souffle, par le biais d'un plan de transformation censé élargir l'offre et mettre l'accent sur le très haut de gamme.

Burberry a accru sa rentabilité mais reste prudent quant aux résultats futurs de ses ventes

L'enseigne veut aussi s'appuyer sur son image de marque et moderniser ses principaux magasins, tout en réduisant la présence de ses gammes vendues par des distributeurs tiers.

M. Gobbetti a d'ailleurs fait part d'"excellents progrès" dans la première année d'exécution du plan "pour transformer Burberry". Il ajoute que les premières collections imaginées par son nouveau directeur de la création Riccardo Tisci, arrivées en magasins fin février, ont suscité des réactions "très encourageantes" des clients.

Marc Gobbetti et Riccardo Tisci, deux Italiens, se connaissent très bien puisqu'ils ont travaillé ensemble il y a une quinzaine d'années au sein de la marque de luxe Givenchy alors en perte de vitesse.

Les performances commerciales de Burberry ont été mitigées lors de l'exercice écoulé, avec un chiffre d'affaires stable à 2,7 milliards de livres.

Les ventes ont en revanche progressé de 2 pour cent à nombre de magasins comparables. Le groupe évoquant notamment une croissance, certes modeste, en Asie-Pacifique, signale qu'il n'a pas trop souffert du ralentissement économique chinois et des tensions commerciales.

Burberry ne s'attend toutefois pas à une amélioration de ses résultats pour le prochain exercice. Il espère tirer profit à terme de son plan stratégique, avec des économies de coûts attendues à 135 millions de livres d'ici 2022.

Pour 2019-2020, il prévoit une stabilité de son chiffre d'affaires et de sa marge opérationnelle hors éléments exceptionnels, sous l'effet notamment d'une réduction de ses points de vente.(AFP)

Photo: Burberry Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS