Business: 10 infos à connaitre pour ne pas se fâcher avec la Chine

Plusieurs marques de mode se sont mises à dos plusieurs millions de chinois cet été. Des frictions involontaires mais lourdes de conséquences. Ainsi, le label Versace, pour avoir vendu des t-shirts qui laissaient entendre que Hong Kong était un territoire indépendant, s’est trouvé au centre d’une tempête qui lui a valu de perdre sa première égérie locale : l’actrice et chanteuse chinoise Yang Mi a en effet indiqué sur son compte weibo (qui compte 104 millions d’abonnés) avoir résilié son contrat avec la maison italienne. Son agent a dans la foulée déclaré que « l’actrice était choquée ». Le hashtag dénoncant le manque de circonspection de Versace reçut 510 millions de vues en quelques jours sur Weibo. Bref une quasi affaire d’état. Ce qui pouvait sembler totalement anodin en Occident – une imprécision géographique - était donc jugé comme une violation de souveraineté nationale en Orient. Chaque latitude du globe a sa propre échelle de valeurs, ce que les maisons de mode oublient parfois. Aussi, pour éviter les prochaines bévues, voici, pour l’édification des labels occidentaux, les 10 grands paramètres de l’éternel équation chinoise. 10 paramètres à retenir, sous peine de subir à son tour les foudres de Pékin.

1. Beaucoup d’étendue : à peu près la même superficie que l’Europe de l’Atlantique à l’Oural. La république populaire de Chine considère que cet ensemble risque à tout moment d’éclater si l’autorité centrale faiblit. Les réactions outrées vis-à-vis des maisons de mode occidentales qui se sont montrées légères vis-à-vis de cette intégrité nationale font partie de cette démonstration d’autorité. Les troupes militaires massées actuellement autour de Hong Kong font également partie de cette démonstration qui pourra prendre un tour sanglant à n’importe quel moment, malgré les avertissements de l'Occident.

2. Beaucoup d’habitants. Un quart de l’humanité sur un quinzième des terres cultivables dans le monde. Le pouvoir n’a donc qu’une obsession légitime : la subsistance de la population. Cette obsession relègue au second plan d’autre concepts plus chers au cœur des occidentaux, comme celui par exemple de la liberté.

3. Beaucoup de temps : cinq mille ans de culture raffinée, la plus ancienne des civilisations vivantes. Tout drame, toute repression même violente, y prend donc l’allure d’une péripétie qui s’intégrera plus tard dans un rituel.

4. Beaucoup d’extrêmes : dans le climat, dans la nature, les reliefs, dans les comportements collectifs : on passe volontiers d’un extrême à l’autre, de la politesse la plus onctueuse à la violence la plus cinglante.

5. Beaucoup de soumissions : au groupe, à la hiérarchie, aux ancêtres, aux traditions. Parfois, des rebellions se font, mais elles sont toujours réprimées pour faire place à l’obéissance ordinaire ; ce paradigme explique le comportement de l’égérie de Versace : sa prise de parole était avant tout une manière naturelle de montrer son obéissance au pouvoir en place. Cette soumission explique également la disparition durant plusieurs mois de l’actrice chinois Fan BingBing, égérie entre autres du joaillier De Beers, suite à une omission de déclarations de revenus au fisc. On ne plaisante pas avec la hiérarchie qui a reçu mandat de gouverner !

6. Beaucoup de contrastes ethniques : 56 nationalités recensées. Pour le pouvoir central, seul un régime fort, voire même autoritaire, peut contenir les tensions, toujours prêtes à s’enflammer.

7. Beaucoup de paysans. Hong Kong fait partie de la Chine mais ne la résume pas. Car la Chine reste avant tout un pays rural ; sur dix habitants, huit sont des ruraux, bien loin des remous de la ville.

8. Beaucoup d’inégalités. Elles sont restées constantes durant le XXème siècle. Aucun régime n’a véritablement réussi à les résorber. Aussi, le pouvoir en place surveille t’il comme le feu sur le lait les phénomènes qui peuvent lui faire perdre la confiance du peuple. Au premier plan de ces phénomènes figure la corruption. La crise de l’horlogerie suisse vient pour une large part des mesures gouvernementales chinoises prises contre les cadeaux de grande valeur assimilés à de la prévarication.

9. Beaucoup d’influences sur les voisins et sur le monde : les inventions chinoises ont fécondé le globe, de la boussole à l’imprimerie, en passant par la poudre à canons. Il en est resté un immense orgueil chinois que l’occident sous-estime volontiers lorsqu’il considère simplement la Chine comme l’atelier du monde.

10. Beaucoup de méfiance enfin. Envers les voisins et envers le monde. Une méfiance souvent justifiée. C’est en effet à partir des inventions chinoises que, depuis 4 siècles, l’Occident a assuré sa suprématie, quitte au passage à piller la Chine. C’est la raison pour laquelle, malgré l’attention évidente que portent les hongkongais aux valeurs occidentales, au concept de liberté, ces mêmes valeurs occidentales sont encore souvent considérées en Chine comme de la subversion. « Le jour où la chine s’éveillera, prévenait Napoléon, le monde tremblera. » Attention, donc, si vous voulez vous implanter en Chine, à prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas éveiller la fureur du dragon.

Crédit photos : pexels

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS