• Home
  • Actualite
  • Business
  • Chargeurs : le bénéfice net baisse au premier semestre après les records de 2020

Chargeurs : le bénéfice net baisse au premier semestre après les records de 2020

By AFP

9 sept. 2021

Paris - Le groupe industriel diversifié Chargeurs a enregistré une baisse de son bénéfice net, à 24,7 millions d’euros au premier semestre 2021, après une année 2020 faste portée par les ventes très élevées de masques sur fond de crise sanitaire.

Le bénéfice net au premier semestre est en recul de 14,8 pour cent comparé à la même période l’an passé, a annoncé jeudi le groupe dans un communiqué. Il a toutefois quasiment triplé (+197,6 pour cent) comparé au premier semestre 2019, avec la création depuis d’une division dédiée aux produits sanitaires.

Les ventes sont également en baisse par rapport à celles de 2020, avec un chiffre d’affaires à 372,4 millions d’euros, soit une chute de 28,2 pour cent. Celle-ci a été nourrie par le recul des ventes de la division Healthcare Solutions (CHS) qui avaient explosé au deuxième trimestre 2020 (253,9 millions d’euros) avec la crise sanitaire, portées par l’ouverture de lignes de production de masques.

“Chargeurs Healthcare Solutions enregistre un chiffre d’affaires semestriel de 71,3 millions d’euros (au premier semestre 2021, ndlr) grâce à la contribution d’importants contrats, ayant permis au métier de démontrer et renforcer son leadership dans la production d’équipements sanitaires de haute qualité”, se félicite toutefois le groupe dans un communiqué.

Pendant la pandémie de Covid-19, Chargeurs a ouvert des lignes de masques textiles dans le nord et en Alsace en faisant pivoter ses outils industriels de production liés à la mode et au textile. Les dernières productions sont en 100 pour cent recyclé et 100 pour cent recyclables.

Les activités plus traditionnelles de Chargeurs -films de protection, entoilage et tissus techniques- ont de leur côté observé une croissance de leurs ventes, renforcées par plusieurs petites acquisitions, tandis que la division Luxury Materials (laine haut de gamme notamment) a pâti de la “baisse passée des prix de vente de la laine”. Le bénéfice net par action au premier semestre s’établit à 1,06 euro, “deuxième meilleure performance semestrielle de l’histoire récente du groupe”, précise ce dernier.

En 2020, le groupe avait plus que doublé son bénéfice net, à 41 millions d’euros, grâce à la division CHS et à la division Chargeurs Museum Solutions, centrée sur l’aménagement intérieur et la scénographie des musées. (AFP)