• Home
  • Actualite
  • Business
  • Comment Alibaba s’impose petit à petit en Europe

Comment Alibaba s’impose petit à petit en Europe

By Herve Dewintre

2 nov. 2021

Business

Les déboires d’Alibaba semblent déjà un lointain souvenir et les bonnes nouvelles s’accumulent. Tandis que la bourse se réjouit du retour sur la scène publique du fondateur Jack Ma, le géant chinois du e-commerce, à travers son site AliExpress, s’offre même le luxe de devancer Amazon en Europe de l’Est.

Le premier déplacement à l’etranger de Jack Ma, en Espagne précisément, a beaucoup marqué les esprits. Il faut dire que le fondateur d’Alibaba, qui avait essuyé le courroux de Pekin après avoir osé émettre des critiques à l’encontre du régulateur chinois, avait quasiment disparu de la circulation pendant des mois. Une disparition classique, comme cela arrive souvent aux personnalités pointées du doigt par les autorités. Ces personnalités, habituellement, ne font leur réapparition que pour mieux chanter les louanges du Parti ou ne réapparaissent plus.

Le groupe avait senti le feu du boulet : les autorités avaient brutalement mis à l’arrêt une titanesque introduction en Bourse d'Ant Group à Hong Kong et sa maison mère Alibaba s'était vu par la suite infliger une amende de 2,3 milliards d'euros pour abus de position dominante. La réapparition de Jack Ma – qui a quitté la direction du groupe juste avant la pandémie - laisse penser que les poursuites vont s’évanouir. Le marché avait aussitôt salué cette excellente nouvelle pour l’entreprise, avec une nette hausse de l’action Alibaba à la bourse de Hong Kong.

Ce retour en grâce, s’il ne signifie pas, loin de là, que le pouvoir chinois ait décidé de se montrer moins intransigeants avec les titans du numérique (plusieurs d’entre eux ont été sanctionnés pour des pratiques autrefois tolérés concernant l’utilisation des données personnelles et le droit des utilisateurs) laisse néanmoins présager que le pire est passé pour le secteur de la tech. Pekin va désormais jeter ses foudres ailleurs.

Alibaba dans le top 3 des sites de e-commerce en Europe de l’Est

Le géant du e-commerce chinois peut donc se lancer de nouveau dans la course aux parts de marché tout en développant de nouveaux services. Côté développement, fin octobre le groupe a ainsi annoncé le dépôt de trois marques pour se positionner sur le métaverse : ces fameux espaces virtuels qui permettent de passer du temps avec ses amis pour travailler, jouer ou faire du shopping. Côté part de marché, les résultats sont excellents : selon les derniers chiffres d'Euromonitor International, le groupe s'est imposé dans le top 3 des sites e-commerce en 2020 en Europe de l'Est.

Cette nouvelle a dû d’autant plus réjouir Alibaba qu’Amazon ne figure pas dans le top 10. Certes la firme de Seattle conserve son leadership en Europe de l’ouest, mais la part de marché d’Amazon reste la même à 19,3 pour cent, depuis deux ans, sans augmenter. Pour renforcer cette percée, le géant chinois qui livre par avions plutôt que par bateaux (un choix judicieux à l’heure où les ports sont saturés) a annoncé que 100 vols charters allaient être planifiés sur la semaine du 11 au 30 novembre vers l’Europe contre 80 actuellement, afin de profiter pleinement du single day. D’autre part, la branche logistique d’Alibaba, Cainiao, a prévu d’installer 5000 casiers à colis – ces installations qui permettent aux coursiers de livrer davantage dans un même quartier – tout particulièrement en France et en Espagne. Amazon peut trembler.

Crédit photo : Alibaba

ALIBABA
AMAZON