• Home
  • Actualite
  • Business
  • Comment Allbirds va créer l’alternative la plus durable au monde pour le cuir

Comment Allbirds va créer l’alternative la plus durable au monde pour le cuir

By Herve Dewintre

26 févr. 2021

Business

Le nouveau graal impérieux de la mode est la recherche de matériaux innovants et surtout, écoresponsables. Peaux de poissons, fruits, liège, fibres recyclées : l’industrie ne néglige aucune source pour remplacer le coton, le cuir ou le pétrole. Dans cette course contre la pollution, la société californienne Allbirds a assurément pris un temps d’avance. Fondée en 2016 par Tim Brown, ancien capitaine de l’équipe de football de Nouvelle-Zélande, et Joey Zwillinger, entrepreneur en cleantech, ingénieur et expert en énergie renouvelables, cette marque de baskets (qui a récemment lancé sa première collection de vêtements) a immédiatement séduit le gratin de la Silicon Valley avec ses modèles épurés conciliant avec succès, performance et écologie.

« En choisissant de ne pas optimiser ce qui est devant nous - la nature - l’humanité est passée à côté de certains matériaux de performance, les meilleurs qui existent » martèle Tim Brown qui met véritablement en application ce mantra : le dernier modèle de la marque, la basket de course Dasher, est réalisée à partir de fibres d’eucalyptus, de laine mérinos, de Tencel Lyocelle, de caoutchouc naturel et de canne à sucre. Bilan carbone négatif assuré. Les technologies mises au point par Allbirds sont si efficientes que le géant Adidas lui-même a décidé de miser sur le savoir-faire de cette jeune pousse pour accélérer sa transition écologique vers la neutralité carbone.

« Une nouvelle ère viendra de la création de technologies basées sur des méthodes génératives »

L’annonce ce 26 février d’un investissement de 2 millions de la part d’Allbirds dans l’entreprise américaine Natural Fiber Welding prouve une fois de plus que la marque met véritablement en pratique ses ambitions écologiques. Fondée en 2015 à Peoria dans l’Illinois, Natural Fiber Welding articule son cœur de métier autour du reformatage de polymères naturels. Concrètement la société propose des matériaux finis qui n’utilisent aucun liant synthétique et des textures aux constructions complexes en développant des technologies basées sur l’utilisation de plantes et de fibres naturelles.

Le but de cet investissement sera de proposer à l’industrie de la mode une alternative la plus durable au monde pour le cuir. Cette alternative sera baptisée Plant Leather, une matière naturelle à base de plantes, fabriquée avec de l’huile végétale, du caoutchouc naturel et d'autres ingrédients biologiques. Elle aura 40 fois moins d’impact carbone que le cuir et 17 fois moins de CO2 que le cuir synthétique fabriqué à partir de plastique. « La dépendance de l'humanité vis-à-vis du plastique et d'autres produits à base de pétrole a créé un état d'esprit de rareté qui n'est pas viable à la fois pour la qualité de vie de tous et pour l'avenir de cette planète » prophétise Luke Haverhals, PDG et fondateur de Natural Fiber Welding. «Une nouvelle ère, celle de l'abondance, viendra de la création de technologies basées sur le développement durable et des méthodes régénératives ». Une association à saluer : elle atteste que, loin des effets d’annonce habituels, les entreprises réellement soucieuses du climat peuvent prospérer tout en donnant la priorité à la collaboration plutôt qu’à la concurrence tout en accélérant la demande de technologies vertes. L’enjeu est de taille : il s’agit ici, mine de rien, de se diriger à terme vers l’éradication du pétrole dans l’industrie de la mode.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited !

Crédit photo : Allbirds