Zurich - Le groupe suisse de textile Calida, propriétaire notamment de la marque de lingerie Aubade, va renoncer aux dividendes prévus pour l'exercice 2019 face aux incertitudes engendrées par la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Comme de nombreuses entreprises cotées en Bourse, le groupe suisse a suspendu ses prévisions pour l'année en cours, "les implications de la pandémie de Covid-19 n'étant pas prévisibles à l'heure actuelle", et a mis en place des mesures visant à préserver sa liquidité.

"Dans ce contexte, le conseil d'administration propose à l'assemblée générale de ne pas distribuer de dividende pour l'exercice 2019", a-t-il expliqué.

Le groupe connu en Suisse pour ses pyjamas, mais également actionnaire majoritaire de la marque française de vêtements de sport et équipements de plein air Lafuma, prévoyait initialement de verser un dividende de 0,80 franc suisse (0,75 euro) par action, inchangé par rapport à l'année précédente.

Le groupe basé à Sursee, dans le canton suisse de Lucerne, a décidé d'avancer son assemblée générale au 17 avril. Prévue à l'origine pour le 29 avril, elle se tiendra dans des conditions spéciales, sans la présence physique des actionnaires.

Le choc économique de la pandémie de coronavirus a poussé de nombreuses entreprises à revoir leur politique de redistribution des bénéfices à leurs actionnaires afin de protéger leurs liquidités.

Dans le textile, le géant du secteur Inditex, propriétaire de Zara, a gelé la décision concernant le dividende pour l'exercice écoulé. La question doit être re-discutée par le conseil d'administration du groupe espagnol avant l'assemblée générale qui doit se tenir en juillet. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS