• Home
  • Actualite
  • Business
  • En 2020, le chiffre d’affaires mondial des textiliens a chuté de 9 pour cent

En 2020, le chiffre d’affaires mondial des textiliens a chuté de 9 pour cent

Business

Getex
By Odile Mopin

14 avr. 2021

Le bout du tunnel ? Il arrive d’ici la fin de l’année 2021 et surtout en 2022 estiment les industriels du textile mondial. Mais d’ici là, ils restent à la peine. La fédération internationale des fabricants de textiles (ITMF) a initié depuis un an un cycle de sondages réguliers sur l’impact de la pandémie auprès de ses adhérents. La dernière enquête publiée (sur la période du 25 janvier au 10 mars) révèle que le chiffre d’affaires des entreprises textiles a globalement baissé de 9 pour cent.

L’ITMF, en plus des organisations professionnelles locales qui y sont affiliées, réunit environ 200 industriels du textile mondial, axés sur les fils et les tissus. Beaucoup sont des multinationales, de l’Europe (Lenzing, en Autriche) aux Etats-Unis en passant par la Chine et le Bangladesh. Cet indicateur chiffré, qui désigne sans surprise 2020 comme la pire année de l’histoire du textile mondiale, reflète donc une part importante de la réalité actuelle du secteur.

Le repli du business est toutefois moins important qu’anticipé au plus fort de la première vague pandémique : interrogés en avril 2020, les participants prévoyaient une baisse de 33 pour cent en moyenne. Le courant d’affaires semble également s’améliorer peu au peu, au regard des six premiers sondages réalisés depuis le début de la crise. Toute la chaîne de valeur textile a été durement impactée par la pandémie y compris le secteur des machines et équipements textile. Pratiquement tous segments à l’étude ont été frappés, à différents degrés. Deux seuls échappent au marasme : les non tissés (stable) et les fibres (+ 10 pour cent). Deux catégories de produits qui ont vraisemblablement surfé sur la forte demande de masques jetables en 2020.