Entrée d'Alabbar au capital de Yoox-Net-A-Porter qui veut se développer au Moyen-Orient

Le leader mondial de vente en ligne de vêtements haut de gamme et d'articles de luxe, Yoox-Net-A-Porter, a annoncé mardi l'entrée à son capital de Mohamed Alabbar, l'artisan du développement immobilier de Dubaï, afin de favoriser sa croissance au Moyen-Orient. Yoox-Net-A-Porter va lancer une augmentation de capital de 100 millions d'euros, qui sera entièrement réservée à Alabbar Enterprises, a expliqué le groupe dans un communiqué.

A l'issue de l'opération, Alabbar détiendra 4 pour cent du capital social ordinaire de Yoox-Net-A-Porter (2,7 pour cent du capital social total). A la Bourse de Milan, cette annonce a provoqué une envolée du titre de Yoox-Net-A-Porter: à 10H15 (08H15 GMT), après avoir bondi de plus de 7 pour cent, il gagnait 4,23 pour cent, à 27,6 euros, dans un marché en hausse de 1,1 pour cent. Alabbar Enterprises opère dans divers secteurs (luxe, mode, commerce de détail et commerce en ligne) au Moyen-Orient, dans le Sud-Est asiatique et en Afrique.

Alabbar prend 4 pour cent dans Yoox Net-A-Porter

"En qualité d'investisseur stratégique, Alabbar pourra offrir à Yoox Net-à-Porter un support et une profonde connaissance des dynamiques locales, qui seront clés pour le développement ultérieur des activités du groupe au Moyen-Orient, un marché complexe mais aux importantes perspectives de croissance pour le secteur du luxe en ligne", a affirmé Yoox-Net-A-Porter. Le Moyen-Orient représente aujourd'hui 5 pour cent du marché mondial des biens de luxe et l'e-commerce y est en pleine croissance.

Mohamed Alabbar est surtout connu pour être le fondateur et président d'Emaar Properties, société qui contrôle Emaar Malls Group, principal propriétaire et opérateur de centres commerciaux et de commerces de détail à Dubaï.

Parmi eux, le Dubaï Mall, centre commercial le plus visité au monde --80 millions de visiteurs en 2015 - qui "représente 50 pour cent de l'acquisition des biens de luxe à Dubaï", a souligné Yoox-Net-A-Porter. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS