• Home
  • Actualite
  • Business
  • Etude : la crise sanitaire a accéléré l’envie de produits conforts et polyvalents au travail

Etude : la crise sanitaire a accéléré l’envie de produits conforts et polyvalents au travail

By Odile Mopin

8 oct. 2021

Business

Lululemon

Après la crise sanitaire quelles sont les priorités des Français en matière de mode ? Lululemon a mené l’enquête.

La marque canadienne de vêtements d’athleisure Lululemon a lancé une étude, avec Edelman Data and Intelligence, pour mesurer les impacts et conséquences de la crise sanitaire sur les besoins vestimentaires des consommateurs, notamment au bureau. Une étude globale, internationale avec un focus France auprès d’un panel représentatif comportant un « sur-échantillon » par les Gen Z et les Millennials.

Pourquoi cette étude ? Lululemon, marque de lifestyle centrée sur le bien-être tend rayonne aujourd’hui via 400 boutiques entre les Etats-Unis, l’Europe et l’Asie et tend à se développer de plus en plus vers la mode. En jouant sur ses savoir-faire, l’athleisure et l’hybridation, la polyvalence des produits.

Principal enseignement de ce zoom hexagonal, le confort est un facteur important pour les Français, un critère cité par 96 pour cent du panel, incluant la facilité d’entretien. La durabilité est aussi citée parmi les critères de choix, à 89 pour cent.

Dans le détail, 73 pour cent des personnes interrogées pensent que les vêtements qu’elles portent ont un impact sur leur confiance en elles et 70 pour cent disent être plus performantes au travail lorsqu’elles sont habillées confortablement. En cohérence, trois Français sur dix ont commencé à porter des vêtements plus décontractés qu’auparavant au travail. Les trois-quarts des Français qui retournent travailler « en présentiel » soulignent ainsi une ligne de fracture entre l’avant et l’après Covid : ils souhaitent désormais acheter des vêtements qu’ils pourront porter à la fois au bureau et à l’extérieur. D’ailleurs, 60 pour cent d’entre eux souhaiteraient que leur employeur assouplisse les règles en matière de code vestimentaire.

L’envie de vêtements polyvalents découle de ce besoin de décontraction, corollaire du confort. Huit Français sur dix ne veulent pas avoir à choisir entre se sentir à l’aise dans leurs vêtements et être élégant au travail et 60 pour cent portent des pantalons qui conviennent à un usage professionnel et décontracté à la fois.

La pandémie a eu un impact particulièrement fort sur le désir de confort et de polyvalence des vêtements chez les membres de la génération Z en France, relève l’étude pilotée par Lululemon

Par rapport aux autres générations, les membres de la Gen Z sont ainsi les plus susceptibles d’avoir commencé à porter des vêtements décontractés régulièrement (45 pour cent pour la génération Z contre 26 à 34 pour cent pour les autres générations).