• Home
  • Actualite
  • Business
  • “Fair Living Wage” : le sommet du groupe H&M pour des salaires et des conditions de travail équitables

“Fair Living Wage” : le sommet du groupe H&M pour des salaires et des conditions de travail équitables

By Sharon Camara

13 déc. 2018

Business

C’est à Phnom Penh, au Cambodge que le groupe H&M a réuni les professionnels de l’industrie du textile et de la mode pour discuter des conditions de travail et des salaires de ses employés.

Comme beaucoup d’enseignes de fast fashion, H&M est souvent montré du doigt pour les conditions de travail parfois difficiles de ses employés dans les pays où se déroule la production.

En 2013, H&M s’était engagé à payer des salaires décents aux ouvriers et ouvrières du textile de toutes ses chaînes d’approvisionnement d’ici 2018. L’heure est donc au bilan pour le groupe en cette fin d’année. La stratégie ambitieuse visait à parvenir à des salaires et des conditions de travail plus juste pour les personnes travaillant le long de la chaîne de production.

Cette stratégie sur cinq ans consistait à instaurer des procédés permettant des négociations équitables entre usines et travailleurs. L’enseigne estime avoir atteint deux objectifs présentés en 2013, le renforcement du pouvoir de discussion des travailleurs du secteur textile et la mise en oeuvre de systèmes de gestion des salaires, pour s'assurer que les fournisseurs disposent de procédés transparents et équitables et que les travailleurs textiles sont conscients et informés de la façon dont leurs salaires sont fixés et peuvent être augmentés.

Le groupe se dit satisfait de son bilan

“Au cours de ces cinq dernières années, nous avons également amélioré nos pratiques d'achat afin d'éviter les changements de dernière minute et de nous assurer que les coûts de main-d'œuvre sont exclus des négociations des prix avec les fournisseurs, de sorte que les coûts de main-d'œuvre sont figés et ne font pas partie des négociations tarifaires. Cela permet de s'assurer que les salaires des travailleurs textiles ne sont pas affectés négativement par les négociations sur les prix des produits”, détaille le groupe dans un communiqué.

Fondé en Suède, en 1947 et coté en Bourse, le groupe Hennes & Mauritz AB estime avoir atteint 930 000 travailleurs textiles à travers son travail direct auprès des usines.

En plus de la marque H&M, le groupe comprend les marques COS, Monki, Weekday, & Other Stories, H&M Home et Arket. H&M compte plus de 4700 magasins répartis dans 69 pays, incluant les franchises, et 45 marchés de vente en ligne. H&M comptabilise environ 171 000 collaborateurs.

Photo : courtoisie groupe H&M
H&M