• Home
  • Actualite
  • Business
  • Farfetch ralentit au premier trimestre

Farfetch ralentit au premier trimestre

By Odile Mopin

27 mai 2022

Business

Farfetch

Farfetch, la principale plateforme mondiale de l'industrie de la mode de luxe, a publié ce 26 mai ses résultats financiers pour le premier trimestre clos le 31 mars 2022. La plateforme internationale cotée à Wall Street annonce une progression de son GMV (volume brut de marchandises) de 1, 7 pour cent au regard du premier trimestre 2021, à 930,8 millions de dollars (868 millions d’euros).

Le chiffre d’affaires de la période a quant à lui augmenté de 6,1 pour cent, atteignant 514,8 millions de dollars, soit 480 millions d’euros, pour une marge brute bénéficiaire de 44, 8 pour cent.

Commentant ces résultats, José Neves, le fondateur et PDG de Farfetch, a déclaré : « Notre cœur de métier reste très solide, malgré les événements en Chine et l'arrêt des opérations en Russie, qui ont eu un impact sur nos performances et nos perspectives. Nous constatons en revanche une forte croissance du marché dans la zone Amériques et au Moyen-Orient, nos relations avec nos clients et nos marques de luxe se renforcent et nous continuons à progresser vers notre mission de construction de notre plateforme mondiale du luxe ».

Farfetch et le groupe Neiman Marcus

Farfetch, qui a signé en avril dernier un accord de partenariat mondial avec le groupe Neiman Marcus, doit principalement l'augmentation de ses revenus à une croissance de 9,3 pour cent des recettes de la plateforme numérique à 395,6 millions de dollars (369 millions d’euros) combinées au dynamisme des ventes en magasins (+ 74,8 pour cent). Ce qui a pu compenser la baisse effective de 10,5 pour cent des revenus de la plateforme de marque à 100,5 millions de dollars (93,7 millions d’euros). Le GMV en magasin a augmenté de 62 pour cent au cours des douze derniers mois pour atteindre 21,5 millions de dollars (20 millions d’euros), notamment grâce aux ouvertures supplémentaires de magasins New Guards repris par Farfetch en 2019.

Le GMV de la plateforme a en revanche diminué de 11,2 pour cent au cours de la période, en raison des variations des taux de change, mais aussi de retards continus dans les expéditions de commandes et des annulations résultant de la migration vers un nouveau partenaire logistique. La transition a été achevée en mai 2022, cependant, les retards d’expédition pourraient, explique Farfetch, continuer à avoir un impact négatif sur les marges jusqu'au deuxième trimestre 2022.

Pour l'ensemble de l'année, Farfetch prévoit une croissance du GMV de la plateforme numérique de 5 à 10 pour cent, une croissance du GMV de la plateforme de marque de 10 à 15 pour cent et une marge d'EBITDA ajustée de 0 à 1 pour cent de son chiffre d’affaires.