• Home
  • Actualite
  • Business
  • Fast Retailing envisage d’augmenter ses prix

Fast Retailing envisage d’augmenter ses prix

By AFP

13 janv. 2022

Business

Crédit : Uniqlo

Alors qu’il vient d’annoncer des résultats supérieurs à ses attentes pour son premier trimestre 2021/22, le groupe Fast Retailing songe à augmenter ses prix.

Fast Retailing (Uniqlo, Princesse tam.tam, Comptoir des Cotonniers…) annonce qu’il envisage d’augmenter ses prix au cas par cas. L’information a été diffusée jeudi par le directeur financier du groupe Takeshi Okazaki lors d’une conférence de presse à Tokyo.

“Il est temps de revoir et d’augmenter nos prix pour certains articles, comme nous faisons face au renchérissement de matières premières, de la logistique” et à la baisse du yen, selon ses propos rapportés par l’agence Bloomberg.

Les cours mondiaux du coton ont flambé l’an dernier, en raison d’une forte demande, des aléas météorologiques et sanitaires, mais aussi du boycott du coton de la province chinoise du Xinjiang par certaines grandes marques et les États-Unis, pour protester contre le travail forcé de la minorité ouïghoure, une accusation niée par Pékin.

Visé par une enquête de la justice française ouverte l’an dernier sur le sujet (laquelle concerne aussi trois autres groupes de textile dont l’espagnol Inditex, propriétaire de Zara), Uniqlo est peu disert sur la question, ayant beaucoup à perdre à se fâcher avec son énorme marché chinois. La marque japonaise continue d’assurer n’avoir pas constaté de tels cas chez ses fournisseurs pour le moment.

Mais en décembre dernier, Yukihiro Nitta, le responsable du développement durable chez Fast Retailing, avait reconnu le besoin pour le groupe de mener des enquêtes “plus poussées” auprès de ses fournisseurs. “Nous avons besoin d’une plus grande traçabilité”, avait ajouté M. Nitta, interrogé par l’AFP en marge d’une présentation du groupe sur ses divers engagements durables devant la presse à Tokyo. (AFP)

Cette dépêche AFP a été modifiée par FashionUnited.