(publicité)
(publicité)
Fast Retailing (Uniqlo): bénéfice net 9 mois au-delà de la prévision annuelle

Le groupe d'habillement japonais Fast Retailing, surtout connu pour sa marque Uniqlo, a annoncé jeudi un bond de 70 pour cent de son bénéfice net pour les neuf premiers mois de son exercice, avec un total dépassant sa prévision annuelle qu'il a cependant maintenue.

Au terme de la période de septembre à mai derniers, la maison mère d'Uniqlo a dégagé un gain net de 120,11 milliards de yens (près d'un milliard d'euros au cours actuel) contre 71 milliards un an plus tôt. Prudent, le rival de Zara et H&M n'a pas pour autant élevé sa prévision annuelle qui est conservée à 100 milliards de yens, ce qui représenterait déjà un doublement sur un an.

Le gain d'exploitation des trois premiers trimestres a pour sa part progressé de 24 pour cent, à 180,62 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires qui s'est apprécié de 3 pour cent sur un an à 1.477,96 milliards de yens. La marque Uniqlo, dont les ventes n'avaient pas été exceptionnelles au début de l'exercice, a profité ensuite d'un engouement pour ses lignes de vêtements "HeatTech" en tissu "technique" qui entretiennent la chaleur corporelle. Puis les sous-vêtements sans coutures apparentes et autres produits exclusifs nouveaux se sont très bien vendus, grâce aussi à des promotions à des moments clefs comme avant la fête des mères, a expliqué Fast Retailing dans un communiqué.

Les ventes des quelque 800 boutiques Uniqlo dans l'archipel (celles en franchise comprises) ont augmenté de 1,2 pour cent sur un an à 653,4 milliards de yens. Elles ont cependant dégagé un bénéfice opérationnel en léger repli de 0,6 pour cent à 92,6 milliards, en raison de l'augmentation du coup des matières premières facturées en devises alors que la valeur du yen a baissé.

Hors du Japon, les ventes d'Uniqlo ont augmenté de 5,4 pour cent à 561,5 milliards de yens, et le bénéfice d'exploitation correspondant a bondi de 61 pour cent à 68,1 milliards. Uniqlo comptait fin février 1.071 points de vente à l'étranger, soit 143 de plus qu'un an auparavant.

La marque reste déficitaire aux Etats-Unis, mais la perte a diminué, et si les profits se sont un peu contractés en Europe c'est du fait de dépenses liées à l'ouverture de 10 nouvelles boutiques sur le Vieux continent, selon le groupe. Ses autres marques (Comptoir des cotonniers, Theory, Princesse tam tam, g.u. , PLST, etc.) ont vu leurs ventes globalement gagner 2,6 pour cent, mais le résultat d'exploitation a diminué de 17 pour cent.

Pour l'ensemble de l'année, Fast Retailing a gardé intactes ses prévisions initiales et espère toujours un chiffre d'affaires de 1.850 milliards de yens (+3,6 pour cent) et un résultat d'exploitation à 175 milliards (+37,5 pour cent). (AFP)

Photo: Uniqlo Facebook