Ferragamo maintient son bénéfice et augmente son chiffre d'affaires

Rome - Salvatore Ferragamo a annoncé mardi avoir enregistré un bénéfice net de 65 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, quasi stable (-0,5 pour cent) par rapport à la même période l'année passée.

Le chiffre d'affaires consolidé est en hausse de 2,3 pour cent, à 994 millions d'euros. Au 3e trimestre, il est en revanche en baisse de 2,9 pour cent, indique le groupe dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est en baisse de 1,5 pour cent, à 147 millions d'euros sur neuf mois, contre 149 millions sur les neuf premiers mois de 2018.

Performance asiatique touchée par les troubles à Hong Kong

L'Asie-Pacifique confirme être le premier marché du groupe, en hausse de 2,7 pour cent, la Chine enregistrant une hausse des ventes de 16,3 pour cent. La performance asiatique a toutefois été touchée par la situation politique difficile à Hong Kong où les ventes de détail ont baissé de 45 pour cent.

Le chiffres d'affaires en Europe augmente de 3,9 pour cent et baisse de 1,3 pour cent en Amérique du Nord, cette dernière zone étant pénalisée par les ventes en gros.

Le groupe s'est montré guère optimiste pour la fin de l'année. « Dans un contexte macro-économique et de marché caractérisé par une complexité permanente », Salvatore Ferragamo « prévoit que le ralentissement des revenus et des marges opérationnelles enregistré un troisième trimestre puisse se poursuivre dans la dernière partie de l'année », a-t-il indiqué.

Lors d'une conférence avec les analystes, sa directrice générale Micaela Le Divelec a souligné que le marché du luxe était attendu en hausse de 6 pour cent en 2019, tiré par la Chine. Mais elle a noté l'impact du mouvement de protestation et des violences à Hong Kong. Selon elle, à court terme, le marché hong kongais --qui pèse pour 6 pour cent des ventes moyennes du secteur - enregistrera une forte baisse, avant de se stabiliser à moyen terme « à environ la moitié de ce qu'il était avant les protestations ».

Ferragamo, qui souffrait d'un problème de positionnement de sa marque, avait vu son chiffre d'affaires reculer de 3,4 pour cent en 2018 et son bénéfice net de 21,1 pour cent, après une année 2017 déjà difficile ( baisse de 42,4 pour cent, à 114 millions d'euros).

Pour redresser la barre, la maison florentine a lancé une vaste réorganisation. Elle a cherché à se renforcer sur des catégories de produits où elle était plus faible, tout en consolidant sa position dans les chaussures.

Sur neuf mois, en matière de produits, Ferragamo a vu ses ventes de chaussures progresser de 3,4 pour cent, et celles de ses sacs et accessoires en cuir de 4,4 pour cent. Les parfums, en revanche, cèdent 11 pour cent. (AFP)

Photo : Ferragamo / collection PE20

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS