Ferragamo : perte nette, mais objectifs à moyen terme confirmés

Milan - La maison de luxe italienne Salvatore Ferragamo a confirmé mardi ses objectifs à moyen terme, malgré une année 2020 difficile et une perte nette au premier trimestre plus importante que prévu du fait de l'impact de l'épidémie de coronavirus.

Compte tenu de l'incertitude liée à la pandémie, la griffe a précisé ne pas pouvoir faire des prévisions de ventes pour l'année en cours. Pour faire face aux conséquences de l'épidémie, elle a mis en place "une série de mesures concrètes de limitation des dépenses et des investissements".

Sur le trimestre, elle a enregistré une perte nette de 41 millions d'euros, contre un bénéfice net de 11 millions un an plus tôt. Ce résultat est pire qu'attendu, les analystes tablant sur une perte de 18 millions d'euros, selon le fournisseur d'informations économiques Facset Estimates. Son chiffre d'affaires a lui chuté de 30,1 pour cent, à 222 millions d'euros, en ligne avec les attentes.

Le groupe a précisé avoir enregistré une solide performance en janvier, mais la situation s'est progressivement détériorée au fur et à mesure de l'expansion de l'épidémie, en Chine, puis plus largement en Asie, en Europe et en Amérique. En mars, 49,1 pour cent de ses magasins étaient fermés en raison des mesures de confinement.

L'Asie-Pacifique reste le premier marché du groupe, avec 31,3 pour cent de ses ventes. Celles-ci y ont reculé de 43,4 pour cent sur un an. L'Europe-Moyen-Orient Afrique a vu elle les ventes diminuer de 26 pour cent, l'Amérique du Nord de 18,5 pour cent, le Japon de 19,7 pour cent et l'Amérique du Sud et du Centre de 16,3 pour cent.

Le groupe a précisé avoir enregistré sur le plan productif des difficultés en raison de la fermeture obligatoire des usines et des ateliers des fournisseurs italiens de matières premières ou de produits finis.

La maison, qui souffrait d'un problème de positionnement de sa marque, a connu deux années difficiles en 2017 et 2018, avant de commencer à se redresser l'an passé. Pour cela, elle a mené une vaste réorganisation et a cherché à se renforcer sur des catégories de produits où elle était plus faible, comme les sacs et accessoires, tout en consolidant sa position dans les chaussures. Une stratégie qu'elle a confirmée mardi, en soulignant vouloir continuer à valoriser la créativité et l'artisanat italien réputé mondialement. (AFP)

Crédit : Salvatore Ferragamo

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS