Filière cuir : L’Italie et la France leaders européens

L’observatoire économique du Conseil national du cuir vient de publier les derniers chiffres clés des échanges mondiaux de la filière. Bonne nouvelle, l’Italie et de la France sont respectivement second et quatrième exportateurs mondiaux, tous produits confondus ce qui permet à l’Europe de gagner du terrain dans certains secteurs de la filière cuir.

L’Italie et la France leaders européens de la filière du cuir

L’Europe pèse pour un tiers des exportations mondiales (35 pour cent ) dont la moitié vient de l’Italie (12 pour cent) et de la France (4 pour cent). Ces leaders européens s’illustrent notamment dans le haut de gamme voire le luxe. L’Italie se maintient à la première place des principaux exportateurs mondiaux de cuir finis (22 pour cent) et fournit majoritairement la Chine, la Roumanie, Hong Kong, les Etats-Unis et l’Espagne. L’engouement pour le luxe, principalement pour les sacs à main, vêtements et accessoires, permet à la France et à l’Italie de continuer à rayonner à l’international, portés par leurs savoir-faire et l’image que véhiculent les grandes Maisons.

La France est le cinquième exportateur mondial de vêtements et d’accessoires en cuir, derrière l’Italie qui se hisse à la deuxième place. La maroquinerie reste cependant le secteur le plus porteur de la filière : l’Italie (2ème place) représente 15 pour cent des exportations d’articles de maroquinerie, suivie de très près par la France (3ème place) qui exporte à hauteur de 10,5 pour cent de ces articles dans le monde, notamment à Hong-Kong, aux Etats-Unis et à Singapour.

A l’inverse, l’Asie, Chine en tête, perd progressivement des parts de marché, soit -11 points, entre 2010 et 2017. Tous secteurs confondus, les exportations en provenance d’Asie représentent 59 pour cent des exportations mondiales, un pourcentage stable depuis ces dix dernières années. En tête de file, la Chine, le Vietnam, l’Indonésie et l’Inde. Cependant, le Conseil national du cuir souligne la redistribution des cartes au sein du continent asiatique.

L’Asie, vers une redistribution des cartes

Depuis dix ans, la Chine demeure le leader mondial de la filière cuir, mais elle est de plus en plus concurrencée en ce qui concerne les chaussures (-10 points), la maroquinerie (-14 points) et les vêtements en cuir (-16 points) par ses voisins asiatiques qui concilient une main d’œuvre peu coûteuse et un niveau de qualité parfois supérieur, et par les pays européens qui se sont positionnés sur le haut de gamme.

En 2017, la Chine, malgré sa première place au classement, ne représente plus que 34 pour des exportations mondiales contre 45 pour cent en 2010. Ce recul du géant asiatique a surtout profité au Vietnam qui a gagné 6 points de parts de marché depuis 2010 et 8 depuis 2000. Cette situation est d’autant plus notable au sein du secteur de la chaussure. De manière générale, les importations mondiales de chaussures proviennent à 60 pour cent d’Asie et 30 pour cent d’Europe. Les chaussures sont majoritairement d’origine chinoises, certes, mais la Chine a perdu depuis ces dix dernières années 10 points de parts de marché, tandis que le Vietnam et l’Indonésie en ont gagné respectivement 8 et 2,5 points.

Images : filière cuir-Cnc

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS