Fort recul de la consommation habillement pour les derniers mois de l’année

On ne peut pas dire que les derniers mois de l’année soient révélateurs d’une quelconque embellie dans la consommation d’articles d’habillement et textiles déjà en baisse depuis plusieurs années consécutives. Les chiffes publiés par l’IFM semblent même indiquer une tendance lourde à la baisse: en septembre, la consommation textile-habillement avait subi une baisse de 8,2 pour cent en valeur (avec notamment une chute de 12,2 pour cent pour les magasins populaires), en octobre, le recul fut de 4,7 pour cent (là encore il fallait noter une chute impressionnante de 11 pour cent pour les hyper et supermarchés). Novembre allait-il adoucir cette baisse générale? Trois fois non puis le recul est général une fois encore : environ - 7 pour cent en valeur par rapport à novembre 2013 ; une baisse d’autant plus inquiétante, qu’à la même période en 2012, l’activité commerciale s’était inscrite en hausse de 6 pour cent.

Dans le détail, les résultats transmis par l’observatoire économique de l’institut français de la mode sont compris entre un recul de 6 pour cent pour les magasins indépendants multimarques, une baisse de 10 pour cent pour les grands magasins et un retrait de 14 pour cent pour les magasins populaires. L’évolution des ventes du commerce indépendant multimarques démontre que le prêt à porter masculin enregistre la plus forte baisse en valeur (-9,8 pour cent par rapport à novembre 2013) suivi du prêt à porter femme (- 7,4 pour cent), de l’habillement enfant (-6,1 pour cent). Seule éclaircie, la hausse de 5, 3 pour cent enregistrée par rapport à novembre 2013 pour la lingerie et les chaussants femme ainsi que la hausse de 8,1 pour cent pour la mercerie-laine.

La région parisienne est la plus touchée par la baisse

L’évolution des ventes du commerce indépendant multimarques par région indique que la région parisienne est celle qui enregistre la baisse la plus forte (-8 pour cent), suivi du Nord et de l’Est (-6 pour cent), et enfin, à égalité, de l’Ouest, du Sud Ouest et du Sud-Est qui subissent une baisse de 4 pour cent. Décembre ? Les premières tendances de la première quinzaine du dernier mois de l’année recueillis auprès des détaillants ne semblent guère favorables. Motifs invoqués : le contexte économique et le climat pluvieux. Compte tenu de ces résultats, le bilan de la consommation textile-habillement pour les onze premiers mois de l’année 2014 devrait afficher un recul de l’ordre de 1,5 pour cent en valeur. Au total, sur l’ensemble de la période 2007-2013, le marché - soit 28,3 milliards d’euros de dépenses d’habillement en 2013 - a perdu 11 pour cent de sa valeur.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS