• Home
  • Actualite
  • Business
  • French Fashion Union : les jeunes créateurs de mode français se fédèrent

French Fashion Union : les jeunes créateurs de mode français se fédèrent

By Florence Julienne

25 mai 2022

Business

Courtesy of Esther Bancel, cofondatrice de l'association French Fashion Union

La French Fashion Union (FFU) est une association destinée aux marques et entreprises, exerçant dans le secteur de la mode française et générant un chiffre d’affaires de moins de 150 000 euros, résolues à se faire entendre au sein de la filière professionnelle classique estimée, jusque-là, peu accessible.

Née en 2016 de la création d’un simple groupe Facebook d’entraide entre copains, l’idée de Morgan et Esther Bancel (jeunes créateurs et fondateurs de la French Fashion Union, alias FFU), à l’origine issus du monde de l’entrepreneuriat, fut de créer une communauté de créateurs qui puissent partager, échanger et s'entraider, à l’instar de cette pratique très répandue chez les start-up. En 5 ans, ce sont plus de 8000 membres actifs qui ont rejoint l’initiative lancée sur le groupe Facebook. Début 2020, après avoir sollicité leur avis, l’équipe de 10 bénévoles coordinateurs, lance l’association French Fashion Union pour aller plus loin dans le soutien à la jeune création française.

Aujourd’hui, l’ambition de l’association French Fashion Union est non seulement de faire vivre et grossir ce qui est devenu le plus grand réseau collaboratif de la filière mode en France pour les jeunes créateurs, mais aussi de représenter et défendre le tissu des petites et jeunes structures de la mode dans leurs activités quotidiennes et au sein du milieu de la mode.

« Nous nous adressons principalement aux jeunes entreprises. 80 pour cent de nos adhérents font moins de 150 000 euros de chiffre d'affaires. C'est une cible difficile à détecter tant elle est atomisée. Avant nous, personne n'avait réussi à développer un service qui puisse répondre à nos besoins : aller vite avec peu de moyens. Pour parvenir à les résoudre, nous avons pris le pari que le collaboratif, la solidarité et le digital seraient nos trois principales armes » déclare Morgan Bancel, cofondateur de la FFU, dans le communiqué de presse.

Concrètement, l’association réalise aujourd’hui plusieurs actions : animer quotidiennement la communauté des 8000 profils sur Facebook ; mettre en relation les adhérents en fonction de leurs besoins (accès à un annuaire des membres, rencontres, échanges) ; faciliter le recrutement des profils adéquats via un job board (candidats au recrutement, free-lance, agences, sous-traitants) ; regrouper l’offre des espaces de ventes éphémères en France et mutualiser l’accès aux espaces pour les rendre plus abordables ; rendre accessible les salons professionnels aux jeunes entrepreneurs ; profiter de la puissance du réseau pour négocier des réductions, des avantages avec des fournisseurs volontaires ; organiser des formations, ateliers, conférences, avec des bénévoles qui délivrent leurs conseils face aux problématiques clés de la réussite des jeunes marques, en fonction des besoins du moment ou selon l’actualité du secteur.

Avec cette association, les jeunes créateurs de mode français ont peut-être trouvé le moyen de se défendre dans un milieu hyper concurrentiel.