Furla dépasse les 500 millions d’euros de chiffre d’affaires

La marque de maroquinerie italienne est en plein essor. Elle clôture son dernier exercice en atteignant les 513 millions d’euros et poursuit sa diversification en lançant une gamme de sneakers.

Fondée à Bologne en 1927 par la famille Furlanetto, la maison fait aujourd’hui partie des principaux acteurs mondiaux du marché de la maroquinerie et confirme sa croissance. Ainsi, au cours des quatre derniers exercices, son chiffre d’affaires a doublé pour atteindre 513 millions d’euros en 2018, soit une augmentation de 5,2 pour cent à taux de change constants par rapport à 2017 (ou une hausse de 2,8 pour cent à taux de change courants).

« Ces résultats sont très satisfaisants dans une période difficile pour le marché international, confie Alberto Camerlengo, PDG du groupe Furla. Je crois que les raisons de notre croissance continue en tant qu’entreprise indépendante repose sur un mélange gagnant qui sont nos atouts clés : à savoir notre personnel (le groupe développe d’ailleurs le projet « Furla for You » mettant en avant le bien-être et les besoins de ses employés allant de l’éducation pour les enfants, au temps libre), notre réseau de distribution étendu qui poursuit son développement et notre recherche constante concernant les collections, leur qualité et leur design. »

L’Asie : marché phare

Sur la carte, Furla, brille sur la région Asie-Pacifique avec une croissance de 18,2 pour cent en 2018. La zone représente ainsi désormais 26 pour cent du chiffre d'affaires total. Juste derrière, les Etats-Unis ont enregistré une augmentation de 13,2 pour cent (soit 8 pour cent du chiffre d’affaires total). Tandis que le Japon reste le premier marché de la marque avec 22 pour cent du total des ventes. Sur place, celles-ci ont augmenté de 3,6 pour cent par rapport à 2017. Enfin, la région EMEA, qui représente 44 pour cent du chiffre d’affaires mondial, maintient sa position sur le marché.

Force de la maison, la distribution de la marque s’appuie sur le développement de ses magasins en propre (70 pour cent du chiffre d’affaires en 2018). Leur présence, combinée à des points de vente multimarques et à la franchise, permet à Furla d’être implantée dans 98 pays à travers le monde via 490 boutiques (285 en propre, 163 franchisés et 42 magasins de vente au détail) installées pour la plupart dans les centres commerciaux internationaux les plus prestigieux.

Autre secteur de vente très dynamique, le travel retail, en évolution constante, a lui aussi enregistré une augmentation de 16,2 pour cent en 2018, réalisant 7,3 pour cent du chiffre d’affaires du groupe via 293 points de vente (boutiques, corners, shop-in-shops dans 64 pays). Enfin, la griffe voit ses résultats sur sa plateforme e-commerce progresser grâce à des investissements successifs. Les derniers résultats annoncent une augmentation du chiffre d'affaires de 45,7 pour cent versus 2017, à taux de change constants.

Furla dépasse les 500 millions d’euros de chiffre d’affaires

Arrivée des baskets dans les collections

Spécialisée dans les accessoires de mode en cuir féminins, Furla a depuis plusieurs années entamé la diversification de son offre avec le lancement de collections pour hommes, des chaussures pour femmes et des licences pour les ventes de lunettes et de montres. Depuis février dernier, place à un nouveau marché : la basket. Lancés lors de la fashion week de Milan, les modèles connaissent un démarrage fulgurant. « En une semaine, nous avons vendu plus de 200 paires de baskets à Milan uniquement, grâce à des pop-in et pop-up stores et certains modèles sont déjà complètement épuisés, explique Alberto Camerlengo. D’ailleurs, les ventes des chaussures de sport ont représenté environ 10 pour cent du total des ventes pendant cette période à Milan ; ce qui représente un résultat fantastique. » Après cette avant-première milanaise, place au lancement mondial de la collection de baskets ce mois-ci. « Celles-ci sont une tendance forte du marché et nous avons estimé qu’il était important de répondre aux besoins de nos clientes et d’élargir notre gamme de produits », poursuit le dirigeant.

Quant aux rumeurs qui annonçaient de façon imminente l’introduction en bourse de Furla, Alberto Camerlengo y coupe court : « Il n'y a actuellement aucune intention concrète d'être coté en bourse dans un avenir proche ».

Photos : ©Furla : boutique Hong Kong et nouvelle collection SS19, sac et sneakers Furla.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS