• Home
  • Actualite
  • Business
  • Givaudan: ventes sur neuf mois portées par la reprise dans la restauration

Givaudan: ventes sur neuf mois portées par la reprise dans la restauration

By AFP

12 oct. 2021

Zurich - Le groupe suisse Givaudan, spécialisé dans les parfums et arômes, a publié mardi des ventes en hausse sur neuf mois, portées par la parfumerie fine et la reprise dans la restauration avec l'assouplissement des restrictions sanitaires.

De janvier à fin septembre, son chiffre d'affaires s'est accru de 5,8 pour cent par rapport à la période comparable l'an passé, à 5 milliards de francs suisses (4,7 milliards d'euros), a-t-il indiqué dans un communiqué.

Hors effets de changes et acquisitions, sa croissance s'est chiffré à 7,7 pour cent, a précisé Givaudan qui a dévoilé une nouvelle acquisition avec le rachat de l'américain DDW, The Color House, un fabricant de colorants naturels, pour un montant non-divulgué.

Ces ventes se situent dans la lignée des prévisions des analystes interrogés par l'agence suisse AWP qui les attendaient en moyenne à 5 milliards de francs.

Les ventes de sa division parfumerie se sont appréciées de 8,4 pour cent hors effets de changes et acquisitions, à 2,3 milliards de francs, portées par la parfumerie fine, en hausse de 28,6 pour cent, a quantifié le groupe qui conçoit des fragrances pour les grands noms de la parfumerie tels que Christian Dior ou Prada.

Par comparaison, la parfumerie fine s'était contractée de 11,3 pour cent en 2020 sous l'effet des fermetures des magasins et chute des ventes dans les boutiques hors taxes dans les aéroports, a rappelé le groupe suisse.

Les ventes de la parfumerie dite fonctionnelle, qui avaient en revanche été dopées par la demande de senteurs pour les produits d'hygiène et d'entretien, ont de leur côté progressé de 2,5 pour cent.

Dans ses activités d'arômes, ses ventes ont accéléré, grimpant de 7,2 pour cent, à 2,7 milliards de francs grâce à la restauration rapide qui a "poursuivi sa reprise au troisième trimestre", a précisé le groupe dans le communiqué. Si cette division avait bien tenu le choc grâce à la demande pour les produits consommés à domicile pendant les confinements, elle avait en revanche pâti des fermetures de restaurants.

Colorants naturels

Le groupe genevois a confirmé ses objectifs financiers de moyen terme, visant toujours une croissance de son chiffre d'affaires de 4 à 5 pour cent jusqu'en 2025, hors acquisitions.

Depuis le rachat en 2014 du français Soliance, Givaudan a multiplié les opérations de croissance externe. Si le groupe avait déboursé près de 1,3 milliard d'euros en 2018 pour s'emparer du français Naturex, il a aussi réalisé de nombreuses petites acquisitions ciblées, en particuler dans les ingrédients naturels.

Lundi soir, à la veille de la publication de ses résultats, le groupe a annoncé le rachat de DDW, The Color House, un fabricant de colorants naturels, dont des caramels colorants, sucres caramélisés et "teintes brunes à base de fruits et légumes", détaille l'entreprise américaine sur son site.

Basée à Louisville, dans le Kentucky, l'entreprise compte 315 employés et 12 sites de production au niveau mondial. Sans dévoiler les détails financiers, Givaudan a précisé que ce rachat équivaut à 140 millions de dollars de ventes supplémentaires par rapport rapport à son chiffre d'affaires en 2020, qui se montait alors à 6,3 milliards de francs.

"Cette acquisition va permettre à Givaudan de devenir un des leaders du marché dans les colorants naturels, derrière Oterra", a réagi Jean-Philippe Bertschy, dans un commentaire boursier. Le danois Oterra fait partie des grands fournisseurs de colorants naturels pour l'industrie alimentaire.

A 8H15 GMT, l'action se repliait cependant de 1,21 pour cent à 4.235 francs suisses, dans un marché en baisse de 0,34 pour cent, plombée par des prises de bénéfices après avoir touché un plus haut historique en août. (AFP)

Par comparaison, la parfumerie fine s’était contractée de 11,3 pour cent en 2020 sous l’effet des fermetures des magasins et chute des ventes dans les boutiques hors taxes dans les aéroports, a rappelé le groupe suisse.

Ses ventes dans la parfumerie dite fonctionnelle, qui avaient en revanche été dopées par la demande de senteurs pour les produits d’hygiène et d’entretien ont de leur côté progressé de 2,5 pour cent.

Dans ses activités d’arômes, sa croissance a accéléré, ses ventes grimpant de 7,2 pour cent, à 2,7 milliards de francs grâce à la restauration rapide qui a “poursuivi sa reprise au troisième trimestre”, a précisé le groupe dans le communiqué. Si cette division avait bien tenu le choc grâce à la demande pour les produits consommés à domicile pendant les confinements, elle avait en revanche pâti des fermetures de restaurants.

Le groupe genevois a confirmé ses objectifs financiers de moyen terme, visant toujours une croissance de son chiffre d’affaires de 4 pour cent à 5 pour cent jusqu’en

  1. (AFP)