• Home
  • Actualite
  • Business
  • Givaudan voit son bénéfice fléchir au premier semestre malgré la reprise des parfums

Givaudan voit son bénéfice fléchir au premier semestre malgré la reprise des parfums

By AFP

21 juil. 2022

Business

Crédit : Givaudan newsroom

Zurich - Le fabricant suisse de parfumes et arômes Givaudan a publié jeudi un bénéfice net en baisse pour le premier semestre dans un contexte de forte inflation des coûts malgré des ventes en hausse grâce notamment à la reprise de la parfumerie fine.

Son bénéfice net a chuté de 8,5 pour cent par rapport au premier semestre l'an passé, à 440 millions de francs suisses (443 millions d'euros), indique-t-il dans un communiqué, en dépit des hausses de prix mises en oeuvre pour compenser l'inflation des matières premières, frais de transports et coûts d'énergie.

Son chiffre d'affaires s'est en revanche accru de 6,2 pour cent hors effets de changes et acquisitions, et de 8,3 pour cent une fois converti en francs suisses, à plus de 3,6 milliards de francs . Ce chiffre dépasse légèrement les prévisions des analystes interrogés par l'agence suisse AWP qui l'attendaient en moyenne à 3,5 milliards de francs. Son bénéfice est en revanche inférieur aux attentes qui le situaient à 472 millions de francs.

A 08H17 GMT, l'action perdait 1,60 pour cent à 3.281,50 francs suisses alors que le SMI, l'indice phare de la Bourse suisse perdait 0,08 pour cent, malgré des chiffres que Jean-Philippe Bertschy, analyste chez Vontobel, a qualifié de "robustes". "La performance doit être vue dans le contexte des tensions actuelle sur les chaînes d'approvisionnements et des vents défavorables significatifs en Chine", a jugé l'analyste dans un commentaire boursier.

Sa division spécialisée dans les parfums et ingrédients pour produits de beauté a enregistré une hausse de 4,7 pour cent de ses ventes fors effets de changes et acquisitions, grâce à une forte augmentation des volumes dans la parfumerie fine, un segment fortement touché par la fermeture des magasins et boutiques hors taxes d'aéroports au début de la pandémie.

Les ventes dans la parfumerie fine ont bondi de 17,9 pour cent au premier semestre, a chiffré le groupe qui fabrique à la fois des fragrances pour des parfumeurs comme Christian Dior ou Prada et des senteurs pour les lessives et produits d'hygiène. Ses ventes dans les arômes ont de leur côté grimpé de 7,6 pour cent sur fond de croissance à deux chiffres des protéines végétales avec la demande croissante pour les alternatives à la viande et aux produits laitiers et une croissance à un chiffre élevé pour les ingrédients naturels.

Givaudan a confirmé ses objectifs de moyen à long terme. Le groupe genevois vise toujours une croissance organique de ses ventes de 4 pour cent à 5 pour cent. (AFP)

Givaudan