Graff pulvérise un record en présentant "le plus beau diamant et le plus grand diamant au monde"

La vie de Laurence Graff est un roman épique où les diamants les plus extraordinaires du monde tiennent le rôle principal. Il n’est pas une année sans qu’on apprenne en effet que cet immense joaillier anglais, qui débuta sa vie professionnel comme apprenti à l’âge de 15 ans, n’ait fait l’acquisition d’un brut hors norme. La liste est trop longue pour être détaillée. Disons simplement que la Maison Graff a taillé et poli la majorité des 20 plus gros diamants au monde découvert durant ce siècle.

Pour résumer en une image le parcours fascinant de ce gemmologue autodictacte qui lança sa propre maison lorsqu’il avait 22 ans, il faut se remémorer la campagne publicitaire de 1970 : elle dévoilait un mannequin qui arborait une surprenante coiffure constellée de bijoux dont la valeur, vertigineuse pour l’époque, atteignait le million de dollars. Cette campagne a été revisitée en 2013 pour les 60 ans de la maison. Même pose, même cadrage, seule le prix des joyaux scintillant dans la coiffure du modèle avait changé : cette fois, leur valeur atteignait la somme hallucinante de 500 millions. Cette image à elle seule donnait une échographie pertinente de la puissance du joaillier : car chez Graff, il n’existe pas de « confiés », la maison ne sert pas de vitrine ou de showroom aux diamantaires. Laurence Graff, contrairement à certain de ses concurrents, ne vend que ce qu’il possède.

Graff pulvérise un record en présentant "le plus beau diamant et le plus grand diamant au monde"

Nouvel exploit en date, et pas des moindres : la présentation cette semaine par le virtuose du diamant du « Graff Lesedi La Rona », un joyau qui bat tous les records. Jugez plutôt : la maison acquiert en 2017 un brut insensé d’une taille inouie de 1109 carats. Ce diamant brut venait d’être découvert dans mine de Karowe au Botswana : il était tout simplement le deuxième plus gros diamant brut au monde découvert ces 100 dernières années. Mais l’exploit ne s’arrête pas là. Car Laurence Graff était convaincu que ce brut phénoménal allait donner des résultats exceptionnels.

« Tailler le meilleur diamant que l’on puisse imaginer à partir de la pierre brute »

Son flair ne l’a pas trompé. Il faut dire que le joaillier avait auparavant, en mai 2016, fait l’acquisition d’une pierre de 373 carats. Le joaillier en était certain : ces deux pierres provenaient de la même souche. L’expérience acquise avec le polissage de la première pierre allait nécessairement aider les experts en gemmologie de la maison Graff à extraire la quintessence de la nouvelle pierre baptisée Lesedi La Rona, qui veut dire “Notre lumière” en Tswana, la langue officielle du Botswana.

Certes l’expérience a aidé. Mais elle ne fut pas suffisante. Jamais les experts les plus chevronnés n’avaient analysé une pierre aussi conséquente. Même l’équipement disponible n’était pas adapté. Il fallut donc construire sur mesure un scanner avec un logiciel d’imagerie flambant neuf capable de sonder les vastes étendues de ce diamant hors norme.Grace à cela, les gemmologues de la maison Graff ont pu explorer, au plus profond du brut, les différentes informations fournies afin de tracer, à travers un labyrinthe d’imperfections, les différentes coupes qui donneraient vraisemblablement naissance aux diamants les plus purs et les plus importants. 18 mois furent necessaires pour analyser, tailler et polir la pierre

Le résultat ? éblouissant. Le défi de Laurence Graff n’a pas été révélé : il a été surpassé. Le principal diamant poli, baptisé Graff Lesedi La Rona, pèse 302.37 carats, il est d’une couleur D. C’est à dire d’un blanc parfait, ce qui est rarissime. C’est non seulement le plus gros diamant taille émeraude à coupe carrée au monde, mais aussi le plus gros diamant jamais certifié par le GIA avec une pureté aussi exceptionnelle. A cette merveille, s’ajoute 66 diamants satellites, polis eux aussi à partir du brut. Leur poids varie de moins d’1 carat à plus de 26 carats. « Nous avions le devoir immense de tailler le meilleur diamant que l’on pouvait imaginer à partir de la pierre. Toute notre expertise, nos compétences et nos réalisations ont permis de réaliser cet incroyable chef d’œuvre, qui est extraordinaire à tous points de vue. Le Graff Lesedi La Rona est un diamant exceptionnel, avec une taille exceptionnelle et des proportions exceptionnelles. Il mérite sa place dans l’histoire comme étant le plus beau et le plus grand au monde. » Notons enfin, pour parachever cet exploit que le GIA a confirmé que la pierre était un diamant « super profond » : cela signifie que la pierre a été formée à un niveau très profond de la couche terrestre. Trois fois plus profondément que les autres diamants plus précisément : l’élite des diamants vient de loin ! C’est la raison pour laquelle – ces gemmes étant de rares émetteurs d’informations géologiques - la maison Graff a fait don de fragments du Lesedi La Rona au Smithsonian Institute afin de faire avancer la recherche sur les diamants.

Crédit photo : Graff, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS