Gucci entre dans l’espace luxe d’Alibaba

La marque locomotive du groupe Kering, a finalement cédé aux sirènes du géant de l’e-commerce chinois. Elle était l’une des dernières à faire l’impasse des grandes plateformes facilitant et démultipliant l’accès au marché chinois.

Gucci rentre par la grande porte, avec une première boutique virtuelle au sein du Luxury Pavillon, pôle luxe ouvert par Alibaba en 2017. Elle commercialise depuis le 21 décembre vêtements et articles de maroquinerie de la griffe. Dès février 2021, une seconde vitrine suivra, axée sur les cosmétiques.

Gucci dispose d’un bon maillage numérique en Chine. La griffe a lancé son propre site web dans le pays voici trois ans. Elle est par ailleurs présente sur l’ensemble des réseaux sociaux du premier marché du luxe au monde. Mais Alibaba reste un accélérateur incontournable. En 2020, indiquent Les Echos, les portails d’e-commerce chinois ont fortement contribué à la hausse des ventes du luxe en Chine : + 48 pour cent.

Crédit: Gucci-Facebook

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS