H&M: bénéfice net en baisse de 22 pour cent en 2018, à 1,2 md d'euros

Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M) a présenté jeudi des bénéfices en recul en 2018, affectés par des coûts de restructuration, malgré une hausse des revenus tirés par la progression de ses ventes en ligne.

Le bénéfice net s'est inscrit en baisse de 22 pour cent au terme de son exercice décalé 2018 (décembre 2017 - novembre 2018), à 12,7 milliards de couronnes (1,2 milliard d'euros), en dépit d'une hausse de 5 pour cent de son chiffre d'affaires, à 210,4 milliards.

"L'année a été compliquée pour le groupe H&M et pour le secteur, mais après un premier semestre difficile, certains signes indiquent que les efforts de transformation de l'entreprise commencent à porter leurs fruits", a expliqué H&M dans un communiqué.

Le groupe a dans un premier temps mal négocié le virage du commerce en ligne, peinant à dessiner une stratégie qui lui permette de rivaliser avec ses concurrents plus avancés dans leur conversion numérique, jugent certains analystes. Aujourd'hui, le groupe se félicite d'une hausse de 22 pour cent de ses ventes en ligne entre 2017 et 2018.

Titre en baisse

Au quatrième trimestre, le bénéfice net du géant du prêt-à-porter a également baissé - de 12,7 pour cent à 3,5 milliards. Le bénéfice après impôts s'est lui élevé à 4,4 milliards de couronnes (-10,7 pour cent par rapport à la même période 2017), tandis que les analystes tablaient sur une hausse, à 5 milliards.

"Le résultat a été grevé par les coûts liés au remplacement des systèmes logistiques, mais aussi par les activités de préparation de transitions à venir, qui, avec les effets négatifs de fin d'année, se sont élevés à environ 560 millions de couronnes au cours du trimestre", explique H&M dans son rapport.

Les résultats ont entraîné le recul de 1,7 pour cent du titre, à 135,3 couronnes, peu avant 11H00 (10H00 GMT) à la Bourse de Stockholm. L'action H&M a perdu quelque 50 pour cent depuis 2016.

Stocks en hausse

Au cours de ce trimestre, le groupe indique avoir ouvert trois nouveaux centres de traitement des commandes pour "offrir à [ses] clients des livraisons plus rapides". "Nous avons également terminé notre transition en ligne avec des investissements en 2018 (...). Ainsi, tous les marchés en ligne de H&M sont désormais sur la nouvelle plate-forme", a-t-il précisé.

La marge opérationnelle annuelle d'H&M a cependant chuté de 2,9 points, à 7,4 pour cent. H&M fait face depuis quelques années à une hausse des stocks qui l'oblige à des soldes et pèse sur sa rentabilité. L'enseigne a ainsi enregistré une hausse de 12 pour cent (10 pour cent en monnaie locale) de ses stocks entre 2017 et 2018.

"Même si les stocks ont augmenté d'une année sur l'autre, leur niveau et leur composition se sont améliorés entre les troisième et quatrième trimestres, ce qui montre que l'entreprise est sur la bonne voie. Grâce à une offre client renforcée, associée à des achats et à une logistique plus efficaces, nous parviendrons à une amélioration progressive des stocks", rassure le groupe.

H&M, qui exploite près de 5.000 boutiques à travers le monde, prévoit une hausse nette de 175 nouveaux magasins cette année. (AFP)

Photo: H&M newsroom

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS