• Home
  • Actualite
  • Business
  • Happychic, en pleine restructuration, se sépare de La Gentle Factory
Happychic, en pleine restructuration, se sépare de La Gentle Factory

Business

Happychic, en pleine restructuration, se sépare de La Gentle Factory

By AFP

30 janv. 2019

Le groupe de prêt-à-porter masculin Happychic, qui va supprimer 466 emplois d'ici à 2022 principalement dans les enseignes Jules et Brice, a annoncé mercredi se séparer de sa marque La Gentle Factory.

L'objectif est de "sortir l'entreprise d'un groupe en pleine stratégie de transformation à commencer par la fusion des entreprises Jules et Brice", explique dans un communiqué Happychic, dont le siège social est implanté à Roubaix (Nord).

"Dans ce contexte, La Gentle Factory, dont le modèle d'affaires est très éloigné de leaders du marché de l'habillement, devait pouvoir agir en opérant comme une start-up à part entière", ajoute-t-il.

La Gentle Factory, créée en 2013, emploie 10 personnes et compte capter "un créneau de marché très spécifique, pointu, nécessitant un fonctionnement propre à une start-up".

Le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) négocié chez Happychic, qui va supprimer 466 postes d'ici avril 2022, a été validé en janvier par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). FO et la CFDT avait signé un accord majoritaire en décembre.

Selon la direction, 487 postes de reclassement sont proposés. Jules et Brice doivent fusionner d'ici la fin du premier semestre et une marque mutuelle doit être créée. (AFP)