Hermès accélère au 2T, mais reste prudent sur ses perspectives

Le groupe de luxe Hermès a vu la croissance de ses ventes accélérer au deuxième trimestre, malgré un environnement peu porteur dans le contexte des attentats en France notamment, mais reste malgré tout prudent sur ses perspectives.

"On a fait un meilleur deuxième trimestre que ce qu'on attendait" avec une "accélération" de l'activité, malgré un contexte qui reste difficile, a expliqué le président, Axel Dumas, lors d'une conférence téléphonique. Entre mars et juin, les ventes du groupe ont augmenté de 6,2 pour cent, à 1,249 milliard d'euros.

Ce chiffre est légèrement supérieur aux prévisions des analystes de Factset qui tablaient sur 1,23 milliard d'euros. La croissance organique du groupe sur la période ressort en progression de 8,1 pour cent, alors qu'au premier trimestre elle avait un peu marqué le pas, n'augmentant que de 6,2 pour cent, après un exercice 2015 à +8,1 pour cent.

Hermès accélère au 2T, mais reste prudent sur ses perspectives

Sur le semestre, les ventes progressent de 6,1pour cent à 2,44 milliards d'euros. Hermès a vu l'ensemble de ses zones géographiques progresser sur la période, et les magasins du groupe ont enregistré une "belle performance" augmentant de 8 pour cent à taux de changes constants, a noté M. Dumas. "Dans un contexte plus adverse, la croissance du premier semestre s'appuie sur le succès de la Maroquinerie-Sellerie qui confirme son rôle de pilier du groupe", note Hermès dans un communiqué.

Les ventes de cette division ont ainsi bondi de 15,3 pour cent (+16,3 pour cent en organique) sur les six premiers mois de l'année, à 1,23 milliard d'euros, portées notamment par le succès des sacs iconiques de la marque. Axel Dumas anticipe que cette branche devrait terminer l'exercice sur une hausse de 12 pour cent des ventes, avec un ralentissement attendu sur le second semestre, en raison d'une base de comparaison plus forte au deuxième semestre 2015, période où les capacités de production du groupe avaient fortement augmenté.

Les divisions Parfums (+4 pour cent) et Horlogerie (+1 pour cent) enregistrent également une hausse de leurs ventes depuis le début de l'année. En revanche, les branches Vêtements et Accessoires (-2 pour cent) et Soie et Textiles (-7 pour cent) ont plus souffert, "pénalisées par les événements en Europe, et par le ralentissement des ventes en Grande Chine et en Amérique", est-il indiqué. (AFP)

Photos: Hermes Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS