Hermès débute l'année sur une accélération de ses ventes, toujours fortes en Chine

Le sellier-maroquinier Hermès a connu une accélération de ses ventes au premier trimestre, porté par le succès de ses sacs mais aussi par sa croissance toujours plus forte en Asie, tout particulièrement en Chine.

Mercredi, le groupe de luxe, entrée au CAC 40 en juin dernier, a fait état d'un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros, soit supérieur aux consensus des agences Factset et Bloomberg qui tablaient toutes deux sur une activité à hauteur de 1,58 milliard d'euros.

Lors de trois premiers mois de l'année, les ventes d'Hermès progressent de 16 pour cent en données publiées. En organique, cette croissance atteint 12pour cent, soit une accélération par rapport aux deux derniers trimestres où elle s'inscrivait en progression de 9,6 pour cent.

"Porté par le succès de ses collections auprès de tous nos clients, Hermès connait une accélération de ses ventes au premier trimestre. Ce qui témoigne de la poursuite d'une tendance dynamique, notamment en Chine", a salué Axel Dumas, président du groupe, cité dans le communiqué.

Le directeur financier, Eric du Halgouët, a mis en avant "une croissance très solide, sans rupture de tendance", soulignant que la "dynamique s'est poursuivie dans toutes les zones géographiques, avec une croissance très saine" car réalisée avec "peu d'effet prix et beaucoup d'effet volume", lors d'une conférence téléphonique.

En Asie hors Japon, l'activité est en hausse de 17 pour cent, "une excellente performance avec une très belle croissance tirée par la Chine continentale", selon le communiqué.

Eric du Halgouët met en avant "un bon Nouvel an chinois", mais souligne que l'ensemble des pays de la "Grande Chine" - Hong Kong, Macao et Taïwan - "ont aussi eu des progressions à deux chiffres".

Les ventes au Japon progressent pour leur part de 10pour cent sur le trimestre, tout comme l'Amérique.

Relancer la Soie

Si l'Europe (hors France) enregistre une hausse de 9,5 pour cent de son chiffre d'affaires, l'Hexagone a pâti des manifestations des "Gilets jaunes" avec un petit +1 pour cent de croissance, les magasins Hermès du Faubourg Saint-Honoré et de George V ayant "connu une baisse de trafic les samedis".

Par métiers, la Maroquinerie et Sellerie, coeur du groupe célèbre pour ses sacs Birkin et Kelly, progresse de 12,5 pour cent.

"Les capacités de production sont en augmentation afin de répondre à la forte demande tant sur les classiques réinventés que sur les nouveaux modèles.

Les projets de développement se poursuivent avec la montée en puissance de la manufacture de l'Allan", la seizième du groupe dans l'Hexagone inaugurée il y a un an.

Deux autres maroquineries ouvriront en 2020, une près de Bordeaux et l'autre en Seine-et-Marne. Un autre site, dans l'Eure, verra le jour à l'horizon 2021.

"Nous sommes toujours sur notre objectif d'accroître d'environ 7 pour cent nos capacités, auquel il faut rajouter un effet prix de l'ordre de trois points, donc notre objectif de croissance est de l'ordre de 10 pour cent" sur l'année concernant la maroquinerie, a détaillé Eric du Halgouët.

Pour la deuxième division du groupe, les Vêtements et Accessoires, l'activité progresse de 13,4 pour cent, tandis que dans la Soie et le Textile - métier qui porte les célèbres carrés de soie Hermès - les ventes enregistrent une progression modeste de 2,5 pour cent.

"La cravate est à peu près stable, la soie féminine est en légère croissance", a détaillé le directeur financier: "quelques collections" ont connu "un succès un peu moins marqué", et il y a une "réflexion autour de nouveaux dessins, de nouvelles couleurs, de nouvelles matières et de nouveaux formats".

"Hermès reste leader sur le marché de la soie, et va mettre en avant son savoir-faire unique. On espère que les nouvelles collections vont relancer ce métier-clé", a-t-il ajouté.

Si le sellier-maroquinier ne donne pas de perspectives chiffrées pour 2019, il "confirme", à moyen terme, "un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants ambitieux".

"Dans un contexte mondial incertain, nous restons optimistes", a résumé Eric du Halgouët.(AFP)

Photo: Hermès investor website

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS