(publicité)
(publicité)
Hugo Boss espère stabiliser ses ventes en 2017

Le groupe de prêt-à-porter allemand Hugo Boss, confronté à une baisse de ses ventes, espère récolter en 2017 les premiers fruits de sa restructuration marquée notamment par un développement dans le numérique. Après un recul de 4 pour cent l'an passé, l'entreprise espère maintenir son chiffre d'affaires à quelque 2,7 milliards d'euros cette année.

Elle mise sur un marché européen stable, en léger recul outre-atlantique. En Asie, elle compte sur des ventes en modeste progression grâce au dynamisme du marché chinois. "2017 sera l'année de la stabilisation pour Hugo Boss", a déclaré le groupe dans un communiqué. Le résultat brut d'exploitation (EBITDA) avant effets exceptionnels pourrait au mieux augmenter de 3 pour cent, au pire reculer de 3 pour cent, a-t-il ajouté. En 2016, il s'est élevé à 493 millions d'euros, en baisse de 17 pour cent comme prévu.

Hugo Boss a lancé à l'automne une série de mesures visant à redresser ses ventes, qui passe notamment par des fermetures de magasins non rentables et plus généralement une réorientation de sa distribution. Il veut notamment s'adapter "davantage aux besoins des clients" en renforçant "la transformation numérique de ses activités". "Les effets complets" de ce plan "seront visibles à partir 2018", a estimé l'entreprise. A la Bourse de Francfort, l'action s'effritait de 0,05 pour cent à 66,62 euros, dans un indice des valeurs moyennes MDax en légère hausse de 0,07 pour cent vers 09H30 GMT. (AFP)

Photo: Hugo Boss