Madrid - Le géant espagnol du textile Inditex, propriétaire de Zara, a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 10 pour cent au premier trimestre de son exercice décalé, à 734 millions d'euros, grâce à la hausse des ventes et à une nouvelle norme comptable.

Ce résultat est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur d'informations financières Factset, qui tablaient en moyenne sur 736 millions d'euros.

Inditex fait ainsi largement mieux que son grand concurrent suédois H&M, dont le bénéfice net n'a atteint que 77 millions d'euros au premier trimestre. Pour la période du 1er février au 30 avril, le groupe explique avoir profité de la hausse de son chiffre d'affaires (+5 pour cent à 5,9 milliards d'euros) grâce aux ventes sur internet comme en magasins.

Mais il reconnaît que sans l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme comptable, « le bénéfice net aurait progressé de 7 pour cent » seulement.

Inditex explique en outre que les ventes de la seconde moitié du trimestre ont été « affectées par des conditions météorologiques adverses », avant de revenir à la normale avec le retour du beau temps.

La société table sur une croissance des ventes à taux de change constant de 4 à 6 pour cent en 2019.

Inditex, qui investit massivement pour développer son commerce en ligne, a lancé la vente sur internet au Brésil en mars pour Zara. Dix-sept autres lancements similaires sont prévus jusqu'à la fin de l'exercice 2019-2020, en particulier au Moyen-Orient.

Le numéro un mondial du textile a été confronté en 2018 à un ralentissement de sa croissance, avec une hausse de 2 pour cent du bénéfice net à 3,4 milliards d'euros.(AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS