• Home
  • Actualite
  • Business
  • Kering s'attaque au greenwashing avec de nouvelles directives

Kering s'attaque au greenwashing avec de nouvelles directives

By Don-Alvin Adegeest

13 oct. 2022

Business

Image: Unsplash

Kering a actualisé son guide relatif à sa politique de développement durable afin de lutter contre le greenwashing. Le géant français du luxe, propriétaire de Gucci, Saint Laurent ou encore Bottega Venetta, a déclaré que ses marques et ses fournisseurs doivent communiquer leurs efforts et leurs résultats en matière de développement durable de manière transparente et appropriée, avec des données sous-jacentes aux déclarations lorsque cela est possible. 

Les directives concernent les produits vendus en magasin ou sur les sites d'e-commerce des marques du groupe. Le guide intitulé « Kering Standards: Standards & guidance for sustainable production » s'applique aux déclarations relatives à toutes les questions environnementales et sociales, les informations écrites sur les sites Web, les étiquettes, la publicité, etc. Il ne concerne pas : les informations obligatoires qui figurent sur les étiquettes des produits en vertu de la loi, ni les emballages ou les communications d'entreprise.

Dorénavant, les déclarations génériques, et non spécifiques, liées à la durabilité, telles que « eco-friendly », « respectueux de l'environnement » ou « green », devront être évitées, peut-on lire dans le rapport du groupe Kering basé à Paris. De même, le groupe rappelle que les termes « fausse fourrure » ou « fourrure écologique » doivent être utilisés avec prudence, car ils ne sont pas autorisés par la loi dans plusieurs pays.

En outre, Kering déclare que les produits ne doivent pas être étiquetés « carbon neutral », mais devraient plutôt signaler des efforts de réduction des émissions carbone et indiquer qu'il existe des programmes distincts au sein de Kering pour la compensation carbone.

Les revendications vertes doivent être dignes de confiance

Kering a déclaré que pour qu'une affirmation soit pleinement responsable et digne de confiance, elle doit être : vraie et pertinente, claire et sans ambiguïté, juste et sans exagération, étayée et vérifiable, ne pas trop utiliser d'éléments visuels se voulant naturels, et présenter correctement les certifications.

« Le "Greenwashing" [ ... ]est un sérieux obstacle à la réalisation d'une transition véritablement durable dans l'industrie de la mode et dans le monde entier, car il empêche les consommateurs de prendre des décisions d'achat éclairées, déclare le groupe de luxe. Il s'agit en outre d'une forme de concurrence déloyale qui peut nuire aux entreprises qui communiquent sur leurs efforts en matière de développement durable de manière proportionnée, mesurable et équitable. »

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

GREENWASHING
KERING