Kering se défait de la marque de sport Electric

Kering, qui cherche à centrer son activité dans le secteur du luxe avec ses marques Gucci, Bottega Veneta et Yves Saint Laurent, notamment, continue à désinvestir dans ses enseignes de sport. Le groupe de luxe a vendu la marque Electric, qui fait partie du portefeuille de Volcom, propriété de Kering, au CEO d’Electric, Eric Crane.

L’opération d’Electric se produit en pleine évaluation d’une possible vente de sa participation majoritaire dans Puma.

À la fin 2015, le groupe a complété la vente de Sergio Rossi au fond d’investissement Investindustrial. La vente, dont le montant n’a pas été indiqué, incluait la marque ainsi que son réseau de distribution comportant 90 magasins internationaux. Il y a quelques années, Kering vendait Printemps et La Redoute.

L’an dernier, Kering augmentait son bénéfice net de 31,6 pour cent pour un total de 696 millions d’euros. Le chiffre d’affaires du conglomérat s’est élevé de 15,4 pour cent jusqu’à 11 584,2 millions d’euros.

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS