• Home
  • Actualite
  • Business
  • L’accord sur la sécurité au Bangladesh est étendu et prolongé

L’accord sur la sécurité au Bangladesh est étendu et prolongé

By Odile Mopin

27 août 2021

Business

Clean Clothes Campaign

Amorcé par les distributeurs internationaux et les syndicats après l’effondrement de l’immeuble d’usines Rana Plaza qui causa plus de mille morts en 2013, l’Accord sur les conditions de travail au Bangladesh vient d’être prolongé de deux ans.

Le nouvel accord, appelé « Accord international pour la santé et la sécurité dans l’industrie du textile et de l’habillement », entrera en vigueur le 1er septembre 2021. Il est le fruit d’une nouvelle négociation entre les syndicats internationaux et les distributeurs et vise à étendre et faire évoluer les normes de sécurité et les conditions de travail dans l’industrie textile au Bangladesh. Juridiquement contraignant, mis en œuvre par le Ready-Made-Garnement (RMG) Sustainability Council (RSC), entité tripartite indépendante composée de marques, de syndicats et de représentants industriels.

Il vise à faire monter en puissance les éléments fondamentaux de l’accord initial, notamment le respect de la liberté d’association, la mise en œuvre d’audits d’usine indépendants, de dispositions garantissant la faisabilité financière des rénovations, la formation systématique de comités de sécurité ainsi que le déploiement d’un programme de sensibilisation des travailleurs.

Un accord qui évolue en fonction des progrès accomplis

Les signataires (dont plus 200 marques- enseignes) se sont engagés à aller plus loin, en partant des projets déjà accomplis. Plusieurs volets sont mentionnés : accélérer sur le programme de santé et de sécurité au Bangladesh ; créer un mécanisme de conformité et de responsabilité indépendant et crédible ; élargir les travaux de l’Accord International sur la base d’études de faisabilité ; mettre en œuvre un processus d’arbitrage simplifié pour faire appliquer les conditions de l’Accord.

« L’Accord du Bangladesh est vraiment révolutionnaire, a souligné Jenny Holdcroft, du syndicat IndustriALL Golbal Union (Fédération syndicale internationale regroupant 50 millions de travailleurs dans le monde). Il a prouvé qu’un accord juridiquement contraignant entre les syndicats mondiaux et les marques internationales est le mécanisme le plus efficace pour garantir la sécurité des travailleurs de l’habillement au Bangladesh, et a établi une nouvelle norme pour les accords futurs visant à protéger les travailleurs dans le circuit des chaînes d’approvisionnement mondiales.