Le mois de juin a connu une hausse des ventes d’habillement en France. Une bonne nouvelle : c’est la première fois que la consommation d’habillement augmente depuis octobre 2018.

Ces résultats, délivrés par le Défi (Comité de développement et de promotion de l’habillement) révèlent une hausse des ventes d’articles d’habillement des distributeurs de + 1,7 pour cent en valeur par rapport à juin 2018. Pour rappel, la référence de juin 2018 était comparable à celle de juin 2017 (+ 0,2 pour cent par rapport à juin 2017).

Ce bilan est cependant très contrasté selon les réseau de distribution. Ils oscillent entre une fourchette de + 9, 3 pour cent pour la Vente à distance, soit le commerce en ligne, et un recul de 6,6 pour les hypers et supermarchés.

Cependant, ce bon mois de juin n’aura pas suffi à transformer le premier semestre en positif : pour les six premiers mois de l’année 2019, le bilan des ventes affiche un recul de 1,5 pour cent en valeur au regard du premier semestre 2018.

En ce qui concerne les produits, c’est la mode enfantine qui s’est montrée le plus dynamique, avec une hausse de 3,9 pour cent des ventes, tous circuits de distribution confondus. Viennent ensuite le prêt-à-porter féminin (+ 2, 7 pour cent), les petites pièces pour hommes (+ 1, 7 pour cent) et la mode masculine (+ 1, 5 pour cent). En revanche la lingerie féminine a poursuivi sa décrue durant le mois de juin : - 0, 8 pour cent.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS