La fashion week de Paris fait grimper les prix des Cinq Etoiles

New York a le spleen. Les têtes d’affiches désertent, notamment Rodarte et Proenza Schouler dont les shows ont récemment migré outre atlantique. Les têtes d’affiches qui restent trouvent l’inspiration dans les films d’horreur : voir le défilé de Raf Simons chez Calvin Klein. Bien sur, il reste des poids lourds (Ralph Lauren, Michael Kors ou Coach par exemple) mais on sent bien que ceux ci sont minés par la crise : Ralph Lauren, qu’on vient de citer, a perdu la moitié de sa valeur depuis 2014. Les soucis financiers semblent également accabler la maison Marc Jacob : les rumeurs affirment même que le créateur pourrait être débarqué par LVMH. Ambiance !

Paris, de son coté n’a visiblement pas à s’inquiéter de sa suprématie en matière de mode. Comme souvent en temps de crise (et il est incontestable - comme l’attestent les chiffres - que la secteur de la mode en particulier et du textile en général, en traverse une depuis plusieurs années), les valeurs sures ont le vent en poupe. Aussi, la Ville Lumière, après une décennie d’âpre concurrence avec New York, semble redevenue la destination logique des créateurs en vogue. La grande Cathy Horyn a beau écrire que : « des designers peuvent toujours quitter New York, ça n’a aucune importance » on sent bien que la célèbre et respectable journaliste de mode fait vibrer dans son édito une fibre patriotique destinée à conjurer le mauvais sort ou à sauver les apparences face à ce qui ressemble fort à une très mauvaise passe.

Les prix des hôtels cinq étoiles en hausse de 23 pour cent

La fashion week de Paris se tiendra du Lundi 25 septembre (un seul créateur ce jour là au programme : Jacquemus) au Mardi 03 octobre. Rodarte et Proenza Schouler sont arrivés à Paris pendant la semaine haute couture en juillet ; le label Altuzarra les suit de près puisqu’il s’inscrit à son tour dans le calendrier des défilés de prêt-à-porter parisiens cette saison. En outre, le français Lacoste, qui défilait depuis quatorze ans outre-Atlantique, revient également à Paris.

Les créateurs ne seront pas les seuls à venir en force dans la Capitale Française cette saison. Ce frémissement se fera sentir également du coté des acheteurs et de la presse. C’est en tout cas le sentiment que donne, de manière certes anecdotique mais néanmoins frappante, le comparatif effectué par le site Kayak en ce qui concerne l’hôtellerie de luxe.

La semaine de la mode fera aussi grimper les prix des hôtels cinq étoiles et des Palaces. La nuit coûtera 23 pour cent plus cher. Une nuit en chambre double dans un hôtel cinq étoiles lors de la semaine de la mode coûtera en moyenne 376 euros. Elle sera la plus onéreuse le 27 septembre, jour du défilé de Lacoste, Lanvin, Kenzo et Maison Margiela. Le dernier jour de la fashion week (Louis Vuitton, Chanel Miu Miu) pousse également les prix vers le haut : 404 euros pour une chambre double. À titre de comparaison, le reste de l'année, aux mêmes dates, une nuit dans l'un de ces établissements prestigieux impose un budget de 305 euros.

Crédit photo : Le Mandarin Oriental, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS