• Home
  • Actualite
  • Business
  • La filière du cuir mise sur le tourisme du savoir-faire

Business

La filière du cuir mise sur le tourisme du savoir-faire

By Herve Dewintre

13 avr. 2021

Le tourisme du savoir-faire, c’est l’autre nom de la visite d’entreprise. Une exception culturelle française : 2 000 entreprises accueillent en effet chaque année plus de 15 millions de visiteurs. Cette offre incomparable, répartie sur toutes les régions, représente l’ensemble des secteurs d’activité, de l’atelier artisanal à la grande usine industrielle. Ce tourisme répond à des enjeux contemporains puisqu’il permet d’engager une communication directe avec les publics, de gagner la confiance des consommateurs, de valoriser le made in France et la production locale tout en galvanisant l’attractivité des métiers porteurs.

Ce tourisme était jusqu’à présent peu développé au sein de la filière cuir qui regroupe pourtant une multitude de savoir-faire uniques dans les secteurs de la maroquinerie, de la ganterie, de la fabrication de chaussures et de la tannerie. Cela pourrait bientôt évoluer puisque le Conseil National du Cuir a décidé de s’engager dans une démarche d’ouverture des entreprises. Le CNC est en effet partenaire de l’appel à projet lancé par la Direction Générale des entreprises (DGE) et remporté par Entreprise et Découverte (qui est l’association nationale de la visite d’entreprise). Cette association poursuit trois actions au service de la filière : la communication, la fédération des acteurs et l’accompagnement des entreprises par l’ingénierie.

Promouvoir les savoir-faire auprès du grand public

Le premier volet du projet porté par Entreprise et Découverte a débuté avec un diagnostic complet dans cinq territoires. L’enjeu est double : il vise à faire émerger et à structurer cette nouvelle offre culturelle française tout en développant et en organisant la filière cuir pour rendre accessibles aux visiteurs ces savoir-faire d’excellence. Pour mener à bien ce projet, un groupement a été mis en place : il est composé de représentants des ministères de l’économie, des Affaires Étrangères, de la Culture et de l’Éducation Nationale, d’entreprises (Rémy Martin, la Monnaie de Paris, EDF), de 15 fédérations professionnelles, de comités régionaux du tourisme et des universités d’Artois et d’Angers. Chaque partenaire participe en compétence et financement.

Le projet se déroulera en trois phases : un diagnostic de la visite d’entreprise par secteur d’activité et par région, l’élaboration de plans d’actions puis la mise en œuvre d’expérimentations. Il permettra d’approfondir le travail réalisé depuis 10 ans par l’association. C’est à dire, l’exploitation de la visite d’entreprise dans toutes ses composantes, la qualification de l’offre (en plaçant notamment la visite d’entreprise sous le signe de la culture et en proposant une expérience authentique aux visiteurs au cœur de la production), et enfin l’accroissement et la diversification de l’offre dans l’industrie, le luxe et la cosmétique.

Un projet dont se réjouit Frank Boehly, président du Conseil National du Cuir qui déclare dans un communiqué : « La filière cuir est très ancrée dans les régions et elle participe déjà activement à l’animation des territoires. La collaboration avec Entreprise et Découverte nous permettra de promouvoir nos métiers et nos savoir-faire d’excellence aupres du grand public. » En 2021, cinq régions sont pilotes sur le projet : la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Centre -Val de Loire. D’autres régions rejoindront le projet dans les deux années à venir.

Crédit photo : Tannerie Arnal, Conseil National du Cuir.