• Home
  • Actualite
  • Business
  • La guerre en Ukraine et le climat d'incertitude impactent les ventes en ligne et en magasin

La guerre en Ukraine et le climat d'incertitude impactent les ventes en ligne et en magasin

By Julia Garel

13 avr. 2022

Business

Ron Lach, Pexels

Les ventes sur internet ont significativement diminué au mois de mars. C’est l’un des constats majeurs dressés par la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé (Procos), dans un communiqué publié le 7 avril.

Selon Procos, la hausse des prix qui impacte le pouvoir d'achat ainsi que le climat d'inquiétude et d'incertitude généré par la guerre en Ukraine et l'élection présidentielle ont incité les consommateurs français à une grande prudence durant le mois de mars, voire à des privations. L’une des conséquences directes est la forte baisse des ventes internet des enseignes, par rapport à mars 2021 : - 26 pour cent en moyenne pour le commerce spécialisé, et - 31,6  pour cent pour le textile et pour la maison (-31,5  pour cent pour le secteur de la santé et de la beauté).

Concernant les boutiques physiques, le mois de mars 2022 marque un recul de 5,3 pour cent par rapport à mars 2019, tous secteurs confondus. Le secteur de la chaussure est particulièrement touché avec une baisse de - 13,8 pour cent tout comme celui du textile, - 9,7 pour cent. Même constat pour la fréquentation en magasin : - 30 pour cent pour les centres commerciaux, -25 pour cent dans les centres-villes et -13 pour cent dans les zones commerciales et retail park.

Procos rappelle que sur le premier trimestre, les ventes du secteur textile sont en retrait par rapport à 2019 de 17,1 pour cent pour le textile, de 14 pour cent pour la chaussure et de 2 pour cent pour le secteur beauté-santé.

« PGE résilience »

Cette situation inquiétante pour le secteur du commerce a notamment amené le gouvernement à mettre en place, le 8 avril, le « PGE résilience ». Il s’agit d’un renforcement du dispositif du prêt garanti par l’État (PGE) afin de soutenir la trésorerie des entreprises affectées par le conflit en Ukraine.

Cette nouvelle version du PGE prévoit de couvrir jusqu’à 15 pour cent du chiffre d’affaires annuel moyen au cours des trois dernières années. Selon le site web gouvernemental, pour en bénéficier, les entreprises devront certifier auprès de leur banque, sur une base déclarative, que leur trésorerie est pénalisée, de manière directe ou indirecte, par les conséquences économiques du conflit en Ukraine.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? Cliquez ici pour vous abonner à la newsletter de FashionUnited.
Commerce
Procos