• Home
  • Actualite
  • Business
  • La mode dans les médias : L’inflation et ses conséquences sur l’industrie

La mode dans les médias : L’inflation et ses conséquences sur l’industrie

By Sharon Camara

22 juil. 2022

Business

FashionUnited

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine.

Après deux années d’importantes restrictions, les risques liés à la pandémie de la Covid-19 se sont atténués. Plus de 4 milliards de personnes sont totalement vaccinées (elles ont suivi un parcours complet de vaccination) et plus de 12 milliards de doses ont été administrées, ce qui réduit considérablement les risques de contracter des cas graves de la maladie.

La fin de la crise sanitaire a laissé place à un risque de crise économique liée à l’invasion Russe en Ukraine. Une crise qui s’accompagne d’une inflation, c’est-à-dire d’une augmentation des prix des biens, due à un déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché. Dès le début de la guerre en février 2022, ces augmentations ont concerné le pétrole et les céréales, dont les principaux producteurs et fournisseurs mondiaux sont la Russie et l’Ukraine. « La flambée des cours du pétrole et des matières premières a un impact direct sur le marché du textile. "Pour le polyamide, on est en train de passer des caps encore supérieurs parce que ce sont des matières issues du pétrole (...) Avec la crise en Ukraine, le coût du pétrole explose. On a également les colorants qui arrivent des pays de l’Est », explique une professionnelle du secteur à FranceInfo.

Cette augmentation progressive des prix des matières premières impacte les prix des produits sur le marché : « La hausse des coûts a fait grimper le prix des vêtements de 4,3 pour cent en mai 2022 par rapport à mai 2021, selon l'Insee. Une répercussion "inévitable" dans le contexte des tensions sur les chaînes de production et d'approvisionnement », estime Le Point.

La hausse devrait se poursuivre dans les mois à venir : « Délais d'approvisionnement plus importants, flambée des coûts de l'énergie et des matières premières... Comme dans l'alimentaire ou le bâtiment, la filière de la mode française vit une nouvelle crise qui se répercutera inévitablement sur le consommateur », explique FranceInfo. « Les vêtements n’échappent pas à la flambée des prix : +3,2 pour cent en 2021 selon l’Insee et peut-être 5 à 15 pour cent supplémentaires cette année si l’on en croit les professionnels (...) En cause, les tarifs des matières premières qui grimpent et changent tous les jours ».

Des soldes d’été décevantes

Malgré ces hausses des prix, les consommateurs ne se sont pas dirigés massivement vers les soldes : « Le bilan des soldes d'été (...) n'est pas bon alors que la hausse générale des prix aurait pu pousser les consommateurs vers les bonnes affaires. Sur les trois premières semaines, le chiffre d'affaires des boutiques de vêtement a chuté de 13 pour cent par rapport à 2019. Les réductions ne sont pas si importantes qu'attendu. Le nombre de clients qui se déplacent en magasin plonge », constatent Les Echos.

Ces clients semblent privilégier les nouveaux modes de consommations pour faire face à cette inflation qui n’est pas prête de s’arrêter : « Les consommateurs, pour lesquels ce qu'il "reste à dépenser" en achats de vêtements "diminue en raison de l'inflation" (...) bouleversent leurs modes de consommation: recours plus fréquent à la seconde main, "petit report" d'achat - notamment des 15-25 ans - sur les sites internet à très bas prix basés en Asie, ou encore une logique du "consommer moins, mais mieux", en réduisant la fréquence d'achats, mais en s'offrant des pièces plus qualitatives ».

Pour les mois à venir, aucune perspective d’amélioration. Au contraire, la situation pourrait s’aggraver : « L'assureur-crédit Allianz craint une vague de faillite dans les mois à venir dans le secteur de la mode. La guerre en Ukraine et la hausse de l'inflation ont sérieusement ébranlé la confiance des consommateurs et l'habillement est le premier poste sur lequel le consommateur économise. On s'attend en Europe à une baisse de vente de 4,85 milliards d'euros en 2022. C'est surtout le petit détaillant indépendant qui ressentira l'impact », alerte le média économique Belge Canal Z.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Abonnez-vous à la newsletter de FashionUnited !
Inflation
LA MODE DANS LES MÉDIAS