Le Cuir est dans le Pré: découvrez cette marque familiale qui veut sauver le cuir français

Le cuir est-il le nouvel ennemi numéro 1 de la mode? L'annonce par H&M de la suspension de ses achats de cuir au Brésil – annonce liée à l'émotion mondiale suscitée par les incendies en Amazonie – annonce dans tous les cas l'émergence d'une suspicion d'une ampleur inédite en ce qui concerne cette matière et les pratiques qui l’avoisinent. Le cuir est désormais attaché à des pratiques jugées, a priori, peu compatible avec la volonté de consommer de manière éthique et durable.

Ces suspicions sont-elles légitimes? Le cuir doit-il être désavoué au profit de matériaux qui ne sont pas encore sous le feu des critiques mais dont le coût écologique n'est pas moins problématique? La réponse a cette question est loin d'être simple. Toujours est-il qu'en France, prenant le contre pied du discours ambiant, une start-up familiale défend contre vents et marée l'utilisation de cette matière. Il s'agit du label Le Cuir est dans le Pré, fondée par Auriane de Saint Albin avec l'aide de ses quatre enfants, âgés de 19 à 27 ans. Louis, le styliste de l'équipe, est fraîchement diplômé de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne.

Pour la fondatrice de cette nouvelle marque d'accessoires fabriqués en France, avec du cuir de vaches, le cuir est “une invention humaine aux multiples usages. Une Matière noble, naturelle, et robuste utilisée depuis les débuts de l'Humanité. Cependant notre rapport à ce matériau est remis en cause au sein de notre société. Il ne s'agit plus d'utiliser le cuir comme tel, mais d'y associer désormais des valeurs de respect du bien-être animal. »

Le concept est limpide : tant qu'il y aura des consommateurs de lait, de fromages et de viande en France, il y aura des peaux à transformer en cuir. Il s'agit donc de *récupérer* les peaux de vaches adultes uniquement d'élevages fermiers, nées et bien élevées dans les prés français, puis *transformer* ces peaux en cuir et *fabriquer* les accessoires en France.

Le Cuir est dans le Pré: découvrez cette marque familiale qui veut sauver le cuir français

100 pour 100 made in France

Pour prouver qu’une marque d'accessoires de cuir peut incarner des valeurs de transparence et de traçabilité, Le Cuir est dans le Pré a monté sa propre chaîne de valeurs 100 pour 100 française. « Le principe de vie heureuse d'une vache, c'est d'avoir de l'espace et d'évoluer dans les prés français » affirme l’entrepreneuse. L'équipe a donc rédigé un *cahier des charges respectueux des animaux* : les accessoires sont fabriqués à partir de peaux de vaches adultes, les plus âgées possible, nées et –bien -élevées en France. Les charges sont strictes : les vaches doivent avoir vécu *au minimum 6 mois par an dans les pâturages français, elles doivent être *en fin de vie et elles doivent être abattues dans l’*exigence du respect des règles du bien-être animal* ; c'est à dire un transport court, un accueil apaisé et un étourdissement préalable. On peut difficilement être plus exigeant et transparent.

Les peaux subissent ensuite une *transformation *dans le Maine-et-Loire et dans le Tarn. Les procédés de tannage utilisés permettent de faire ressortir le grain de la peau, pour un *rendu brut et naturel* du cuir. Le rendu est forcément unique. *La marque s'attache également à promouvoir l’élevage fermier « * avec des animaux respectés et nourris correctement, en tant qu’êtres vivants et non objets de consommation anodins ».

Soutien aux tanneurs français

Pour que ce nouveau mode de consommation soit reconnaissable, l'emblème, synonyme du *“né, élevé, abattu au même endroit, dans le respect de l’animal”*, figure sur tous les produits sous la forme des contours d'une tête de vache intégrée dans le cuir des accessoires. Pour parachever cet engagement, la marque apporte également son soutien aux tanneurs français : « Tous les ans, des tanneurs abandonnent leur activité par manque de rentabilité. Il ne reste que 19 tanneries de bovins en France. Or il y a 50 ans, la France en possédait un peu partout dans nos régions ».

Pour quelles raisons ? « Ils sont soumis à des normes environnementales de pratiques et de recyclage des eaux usées en France très exigeantes. Cela leur demande d’adapter régulièrement leur dispositif, qui est incomparable avec ce qui est pratiqué dans certains pays. D'où l'urgence de redonner vie au cuir de vaches françaises. » En somme, ce label familial atteste qu'il est possible d'utiliser du cuir tout en injectant du bon sens dans les actes de consommation.

Crédit photo : Le Cuir est dans le Pré

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS