Paris - Le gouvernement est à la recherche d'un repreneur pour l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, en redressement judiciaire, afin que ses près de 4.000 salariés "ne se retrouvent pas sur le carreau", a indiqué mercredi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

"Cela fait des semaines que nous travaillons sur le sujet Camaïeu et que nous cherchons un repreneur pour qu'il y ait une continuité de l'activité et donc qu'il n'y ait pas 4.000 salariés qui se retrouvent sur le carreau", a affirmé le ministre sur Radio Classique.

"Cela m'occupe du matin jusqu'au soir", a-t-il assuré, au lendemain de la mise en redressement judiciaire de ce spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord). Fondée en 1984, Camaïeu s'appuie sur un réseau de 634 magasins en France.

D'autres enseignes de vêtements et chaussures ont également particulièrement souffert de la crise. C'est le cas notamment d'André, Naf Naf, La Halle ou Orchestra-Prémaman.(AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS