• Home
  • Actualite
  • Business
  • Le live shopping évolue déjà : la solution Reetags

Le live shopping évolue déjà : la solution Reetags

By Herve Dewintre

16 déc. 2021

Business

Né en Asie, le live shopping séduit petit à petit l’Europe. Convaincu de l’importance de ce marché, la société française Reetags a développé une solution innovante et prometteuse dont l’objectif est de permettre à un site internet d’offrir le même engagement qu’une visite en boutique. Le futur du e-commerce?

Les premières sessions de live shopping web ont débuté en Asie avant de se développer à la vitesse de l’éclair en moins de cinq ans. Un raz de marée : 30 pour cent des transactions digitales empruntent désormais ce canal de distribution en Chine, selon une étude publiée en juillet dernier par McKinsey, avec une croissance de 78 pour cent depuis le premier confinement. Le concept s’est importé en quelques mois aux États-Unis (qui représente un marché potentiel de 60 milliards de dollars) puis en Europe (5 milliards). Le marché mondial du live shopping est estimé quant à lui à 423 milliards de dollars en 2022.

Si le vieux continent reste le plus jeune et le plus petit marché pour le moment, l’enjeu reste de taille et justifie la mise au point de solutions innovantes permettant de capter, via cette nouvelle pratique d’achat, une masse conséquente de consommateurs aguerris au commerce digital. Parmi les prestataires mettant au point ces solutions nouvelles, figure la plateforme Reetags, qui a reçu un startup award lors de la première édition du salon Tech for Retail et qui a également remporté le prix du concours « Start & Pulse » organisé par Sofinco et le Crédit Agricole. Initialement conçue comme un réseau social au service de la nano-influence, Reetags a étayé les fonctionnalités de son application mobile créée en 2018 par Momen Ferrah, pour proposer aux marques un territoire d’expression singulier et inédit. Cette démarche audacieuse a été soutenue par le réseau WelikeStartup qui a accompagné la jeune société dans sa première levée de fonds.

« Le live shopping, tel que nous le concevons, explique l’entrepreneur, s’articule autour d’un intervenant extérieur à la marque qui fait des démonstrations de produit, en vidéo et en direct (contrairement au télé-achat traditionnel). Cette vidéo diffusée sur une application ou sur le site internet de la marque, permet aux spectateurs d’interagir soit par le biais d’un chat, soit directement par la voix. Par exemple, les spectateurs demandent souvent, dans le cas d’une marque de mode, comment la pièce peut être portée, est ce qu’elle taille bien. Des questions techniques ou des conseils de style » L’objectif est clair : il s’agit d’offrir le même engagement qu’une visite en magasin et de permettre à une communauté de se plonger dans l’univers d’une marque de façon ludique et authentique.

Un taux de transformation très performant

Et ça marche. Les vidéos de live shopping permettent aux marques d’obtenir des taux de conversion améliorés jusqu’à 14 pour cent d’intention d’achat. L’autre avantage, non négligeable, consiste à récupérer des retours rapides d’un public cible sur les produits mis en scène. « Notre société permet tout d’abord de mettre en place l’infrastructure technique permettant de faire ce live sur le site de la marque, précise Momen Ferrah. Beaucoup de marques font encore ce live sur Instagram, sur Facebook ou même sur twitter et bientôt Tik Tok. Ce qui dilue souvent l’attention du spectateur et augmente la tentation de passer à autre chose. Le fait de proposer les outils permettant d’intégrer ce rendez-vous sur le site rapproche le consommateur du panier d’achat et de la transformation. C’est beaucoup plus efficace. »

Des centaines de lives simultanés pour la même marque

L’autre force de la solution mise au point par Reetags : l’intervenant. « Beaucoup d'influenceurs faisaient sur leur profils insta des séances de promotions d’un produit. On s’est demandé comment faire pour amener ces influenceurs sur le site de la marque », analyse le jeune chef d’entreprise. « Quand le live shopping a débuté en Asie, l’offre standard consistait en un live fait par la marque pour la marque, et généralement dans les locaux de la marque. C’était répétitif et uniforme. Pour faire évoluer cette solution, nous permettons aux entreprises d’ouvrir leur plateforme à des intervenants extérieurs – des influenceurs mais aussi des c onsommateurs – qui organisent eux-mêmes des live shopping redirigés vers le site de la marque. Vous pouvez ainsi créer des milliers de lives simultanés au lieu d’un seul.»

Concrètement, l’utilisateur télécharge gratuitement l’application Reetags et crée un live shopping pour la marque de son choix. Les produits présentés par ces utilisateurs – qui reçoivent une commission sur les ventes – sont trackés par des liens d’affiliation. Cette multitude de lives simultanés peut-être, selon des modalités ou des options choisies (témoignages clients, événements, expérience collaborateur, communication BtoB, influence marketing, etc.), diffusée sur le site de la marque. Disponible dans 6 pays) France, Belgique, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie, l’application a déjà séduit plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs et convaincu quasiment 350 entreprises (marques de mode, beauté, mais aussi enseignes de grande distribution) de faire appel aux services de la start-up. Avec des demandes parfois inattendues. « Les banques aussi s’intéressent à nos services » s’étonne l’entrepreneur trentenaire qui, par ses connaissances en ad-tech, jette un regard vraiment neuf sur les enjeux autour desquels se fortifieront dans les années à venir les stratégies e-commerce. Un regard neuf bien déterminé à dominer le marché européen.

Crédit photo : Reetags

Live Shopping
reetags
SOCIAL SELLING
Tech for Retail