• Home
  • Actualite
  • Business
  • Le luxe européen dopé par un possible apaisement de la situation à Hong Kong

Le luxe européen dopé par un possible apaisement de la situation à Hong Kong

By AFP

4 sept. 2019

Business

Paris - Les valeurs du luxe étaient bien orientées mercredi matin en Europe, bénéficiant tant d'un bon indicateur chinois que de l'annonce de l'abandon probable du texte sur les extraditions à l'origine de la crise politique secouant Hong Kong depuis près de trois mois.

« Une forme de résilience de l'économie chinoise »

« L'activité chinoise dans les services montre quand même qu'il y a une forme de résilience de l'économie chinoise, or nous savons que cette zone géographique est la plus grosse zone de développement du secteur du luxe », a souligné auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

L'activité dans les services en Chine a en effet connu en août son rythme de progression le plus rapide depuis quatre mois, selon un indice indépendant publié mercredi, et ce dans un contexte de guerre commerciale avec Washington.

« Le deuxième facteur de soutien au secteur du luxe est cette hypothèse, reprise dans les médias hongkongais et par les agences de presse, selon laquelle la loi d'extradition suspendue depuis juin pourrait être retirée » , a-t-il complété.

Un retrait ensuite confirmé par une source parlementaire. L'anticipation d'un apaisement des troubles dans l'ex-colonie britannique bénéficiait en effet aux valeurs du luxe, affectées ces dernières semaines par les manifestations monstres ayant secoué l'ex-colonie britannique, horlogers suisses en tête puisque Hong Kong est leur premier marché d'exportation.

Bourse : des chiffres en hausse

Vers 11H10 (09H10 GMT), Swatch Group rebondissait de 4,05 pour cent à 269,70 francs suisses, tandis que Richemont s'appréciait de 4,05 pour cent à 76,06 francs suisses après avoir ouvert en hausse de plus de 5 pour cent.

A la Bourse de Paris, Kering montait de 1,73 pour cent à 449,55 euros, LVMH de 3,50% à 368,10 euros tandis qu'Hermès progressait de 2,28 pour cent à 637,00 euros. A Londres, Burberry gagnait 3,52 pour cent à 2,263 pence tandis qu'à Milan, Ferragamo s'appréciait de 2,51 pour cent à 17,95 euros et Moncler de 4,06 pour cent à 35,11 euros.

« LVMH réalise 6 pour cent de son chiffre d'affaires en dollars hongkongais » et l'ex-colonie britannique représente « 15 pour cent des ventes de Cartier », selon M. Rozier.

Kering, via la marque Balenciaga, réalise aussi une part importante de son chiffre d'affaires à Hong Kong.

La Bourse de Hong Kong s'est envolée de près de 4 pour cent mercredi sur la foi d'articles de presse rapportant un possible abandon du projet de loi.

Ce texte controversé avait été suspendu mi-juin après des premières manifestations massives à Hong Kong. Mais les manifestants, craignant qu'il ne ressorte un jour, exigent son retrait définitif.

« Le marché prend donc le pari que la situation va se calmer » à Hong Kong et « a envie d'y croire », « ce qui n'est vraiment pas évident car il reste d'autres points sur lesquels il y a des revendications relativement fortes », a poursuivi M. Rozier.(AFP)

Photo : Unsplash

HONG KONG
LUXE
LVMH