(publicité)
(publicité)

Le groupe maroquinier Le Tanneur, propriété de Qatar Luxury Group (QLG) basé à Doha, a annoncé mercredi son rachat par la société française Tolomei, via une opération de recapitalisation.

Le maroquinier français, fondé en 1898 et connu notamment pour ses sacs à main, connaît des difficultés. Le groupe, qui compte 551 salariés, a subi une baisse de 5 pour cent de ses ventes l'an dernier, à 53,8 millions d'euros, et a enregistré une perte de 1,1 million d'euros. Côté sur Euronext Paris depuis 2000, Le Tanneur avait été cédé à QLG en 2011.

Le groupe qatari, qui détient 85,6 pour cent du capital et 92 pour cent des droits de vote, a signé avec Tolomei "un protocole d'investissement en vue d'une recapitalisation de Le Tanneur pour un montant d'au moins 13,3 millions d'euros", a détaillé le maroquinier dans un communiqué. Le protocole prévoit une augmentation de capital en numéraire réservée à Tolomei pour un montant de 10,8 millions d'euros, au prix de 2,5 euros par action, au terme de laquelle Tolomei détiendra environ 50,2 pour cent du capital et des droits de vote. QLG détiendra alors 42,6 pour cent des parts.

Tolomei, lui-même spécialiste de la maroquinerie de luxe et des accessoires de mode, fabricant pour diverses marques françaises et étrangères, n'envisage pas de retirer Le Tanneur de la cote. Une autre augmentation de capital de 2,5 millions d'euros sera engagée dans les mois qui viennent. "Cette recapitalisation et ce plan de développement visent à améliorer significativement les perspectives de Le Tanneur", à lui donner les "moyens de poursuivre son développement" et à lui adjoindre "l'expertise et l'expérience reconnues de Tolomei", selon les termes du communiqué.

Très dépendant du marché français, Le Tanneur a souffert l'an dernier de la conjoncture nationale difficile après les attentats de 2015 à Paris. L'entreprise réalise un peu plus de la moitié de ses ventes dans la fabrication pour des maisons de luxe. Le reste du chiffre d'affaires provient de la vente au grand public sous ses marques Le Tanneur et SOCO, via un réseau de 50 boutiques, 80 emplacements dans des grands magasins, un site internet, et plus de 300 détaillants multimarques. (AFP)