• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les boomers sont plus écolos que les millenials

Les boomers sont plus écolos que les millenials

By Herve Dewintre

8 janv. 2020

Business

Vilipendés par les réseaux sociaux, les « boomers » désignent les membres de la génération ayant grandi durant les trente glorieuses. Les boomers seraient insensibles à l’écologie et au bien être de la planète tandis que les millenials incarneraient au contraire une génération concernée, soucieuse de développement durable : une génération prête à tous les sacrifices pour lutter contre le réchauffement climatique et réparer les erreurs de leurs ainés.

Ce clivage très net est nuancé par les chiffres d’une étude qui fournit une autre grille d’analyse. Suite à une étude co-conduite avec OpinionWay, la coopérative Biocoop fait en effet la lumière sur les habitudes vertes des Français, sur leurs astuces écolos. Cette prise de parole a lieu dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets qui a pour but d’encourager les gestes favorisant la préservation de l’environnent. Oui, le clivage entre les générations existe, mais il n’est pas forcement au détriment des seniors.

Il apparaît en effet très clairement que la démarche Zéro Déchet est plus fermement ancrée dans le quotidien des seniors (c’est à dire les personnes de plus de 65 ans) : 93 pour cent des seniors font le tri de leurs poubelles contre 71 pour cent des millenials (c’est à dire les personnes dont l’âge se situe entre 18 et 34 ans). 91 pour cent des seniors achètent des fruits et légumes de saison ; ce pourcentage s’effondre chez les Millenials : seule la moitié d’entre eux privilégie le cycle naturel des vergers et des potagers. 39 pour cent des seniors préfèrent les produits à la coupe plutôt que pré-emballés, soit 19 pour cent de plus que chez les millienals, 38 pour cent des seniors font leur compost. Ce pourcentage descend à 21 pour cent chez les juniors. Et enfin 32 pour cent des seniors réparent ses appareils électroménagers : une habitude adoptée seulement par 23 pour cent des plus jeunes.

Autre enseignement de l’étude : les couples avec ou sans enfants font davantage attention à leur consommation alimentaire : ils sont plus sensibles à l’origine des produits et achètent davantage de produits de saison. Ces chiffres qui contredisent le discours général ambiant prouvent que les baby boomers, loin de se conformer au portrait funeste qui a été dessiné ces derniers mois par plusieurs activistes, ont au contraire de solides habitudes en phase, sinon avec le bon sens, du moins avec la juste mesure en matière de consommation.

Les millénials préfèrent se tourner vers les objets de seconde main

Cela signifie t’il que les millenials ne font que des procés d’intention et ne se conforment pas à leur propre doctrine ? Non. Eux aussi adoptent de nouvelles habitudes s’inscrivant dans une démarche éco-responsable. Simplement, ces habitudes ne sont pas les mêmes que celles de leurs ainés. Ainsi, 15 pour cent des millenials utilisent des produits d’hygiène réutilisables lavables contre seulement 5 pour cent des seniors. Les jeunes de 18 à 34 ans utilisent plus volontiers une gourde au lieu d’utiliser des bouteilles jetables en plastique : ce pourcentage descend à 18 pour cent chez les plus de 65 ans. Et enfin et surtout, 27 pour cent des millenials achètent des objets et des vêtements de seconde main, une habitude contractée par seulement 14 pour cent des seniors. Ce dernier pourcentage est encourageant car l’industrie textile est l’une des plus polluantes de la planète. L’augmentation de la population mondiale dans les prochaines années s’accompagnera inévitablement d’ une augmentation importante de la production textile. La progression du marché de la seconde main proclame donc que cette habitude nouvelle sera la voie privilégiée par des jeunes consommateurs pour exercer leur responsabilité.

Crédit photo : Biocoop / Pexels

biocoop
SECONDE MAIN
VINTAGE