• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les Français et le Made in France : les dernières évolutions

Les Français et le Made in France : les dernières évolutions

By Odile Mopin

11 mars 2022

Business

Courtesy of Résilience

Comment évoluent la perception et l’attirance des consommateurs pour les produits de mode fabriqués en France ? À l’occasion de son salon emblématique de la filière française, le Made in France, Première Vision a commandé une étude exclusive, réalisée par Opinion Way.

Huit Français sur dix estiment que la production française est un gage de qualité

Cette enquête, menée en février dernier auprès d’un échantillon représentatif de 1016 personnes décrypte tant les atouts que les enjeux de la mode Made in France. Premier enseignement, huit Français sur dix estiment que la production française est un gage de qualité. La crise sanitaire a encore renforcé la valorisation des circuits de production locaux et favorisé l’attachement aux produits fabriqués dans l’Hexagone. C’est ainsi qu’aujourd’hui, 61 pour cent des consommateurs ont déclaré intégrer des produits Made in France dans leurs achats de mode, au cours des 12 derniers mois.

Pour 58 pour cent d’entre eux, cela représente même un critère prioritaire de leurs actes d’achats, autant pour les hommes que les femmes, de tous âges et catégories socio-professionnelles. Des résultats qui démontrent que le Made in France est devenu un vrai mouvement de fond, doté d’une image positive tant sur le style et la qualité du produit en lui-même, que ce soit un vêtement, un accessoire de mode, du bijou à la chaussure, que sur son impact sur l’économie française.

En effet, une très forte majorité des consommateurs (82 pour cent) estime que les collections et les marques Made in France sont synonymes de qualité : 74 pour cent d’entre eux font confiance aux étiquettes et au label Made in France, qu’ils estiment être porteurs d’éthique et d’éco-responsabilité. Les consommateurs sont également de plus en plus avertis sur le sujet : ils comprennent les véritables enjeux de la fabrication française et s’en sont appropriés les codes. Cette prise de conscience est un moteur dans l’effort des marques pour adopter des processus de production plus vertueux et traçables. Les industriels prennent de plus en plus en compte le lieu et les conditions de fabrication afin de minimiser l’impact environnemental et sociétal de leurs produits, contribuant ainsi à l’évolution de toute la filière.

Un frein reste cependant important à la consommation Made in France, le prix. Pour 52 pour cent du panel interrogé, ce facteur reste l’un des principaux points d’amélioration dans ce domaine.

Made in France-Première Vision

Mais les progrès concernant la visibilité de la fabrication française de la mode sont importants : 59 pour cent des personnes interrogées estiment qu’il est aujourd’hui facile de se procurer ces produits de mode Made in France dans l’hexagone. Voici quelques années, la difficulté d’accès à ses produits (manque d’informations sur les marques, les boutiques) était abondamment souligné par le consommateur. Une amélioration qui est le fruit d’une communication stratégique des marques, conscientes de l’importance de se positionner sur le sujet.

Toutefois, sept Français sur dix ont conscience qu’il n’est pas possible pour les marques de mode d’assurer une production 100 pour cent Made in France. Les axes d’amélioration, sur le plan des matières premières, de la conception de l'assemblage et des capacités industrielles sont nombreux.

Il n’empêche néanmoins que la filière textile est en plein renouveau sur les territoires. En émerge un nouveau marché, plus qualitatif, porté par la relocalisation de certaines productions et les investissements réalisés dans l’amont : on ne cite plus la filière du lin, qui fait beaucoup parler d’elle actuellement et qui renoue actuellement avec son versant amont (filature). À souligner également la (petite mais ultra -qualitative) filière lainière, portée par le Collectif Tricolor.

Une « reconquête », favorisée par le plan gouvernemental France Relance, visant à aider les entreprises à rester compétitives et à investir en France, via des mesures incitatives. Le Made in France apparaît comme un vecteur de fierté nationale et régionale, pour rayonner à l’international. Ce phénomène s’observe même davantage en région : 65 pour cent des habitants de grandes villes de province font de l’origine française un critère prioritaire dans leurs achats mode, soit 11 points de plus que pour les habitants de région parisienne.

Etude
Made In France