Les investisseurs en capital-investissement s’attendent à une progression du luxe

New York - Les investisseurs en capital-investissement interrogés par Deloitte prévoient que les principaux acteurs de l'industrie du luxe - qui inclut les vêtements de luxe - atteindront 1,1 fois leur indice des ventes de 2018 d'ici 2021 (ce qui signifie une croissance de quatre pour cent du Taux de Croissance Annuel Composé sur l'intervalle compris entre 2018 et 2021).

D'autres secteurs du luxe devraient atteindre 1,2 fois leur valeur (soit une amélioration d'environ six pour cent du TCAC d'ici 2021). Ce sont quelques-unes des principales conclusions du Private Equity Survey 2019, qui se concentre sur la perception des investisseurs concernant la croissance potentielle dans les prochaines années sur le marché du luxe et de la mode.

Le marché mondial du luxe et de l'habillement devrait croître de 5 à 10 pour cent par an jusqu'en 2021

De l'avis général, au cours des trois prochaines années, l'industrie de la mode et du luxe continuera de croître de 5 à 10 pour cent par an. L'habillement et les accessoires se consolident (avec une croissance annuelle prévue de 5 à 10 pour cent), révèle cette enquête.

Le consensus positif des investisseurs concernant l'Asie et le Moyen-Orient s'est maintenu en 2019, car les prévisions continuent de voir ces régions stimuler la croissance du segment de la mode de luxe.

Les prévisions pour l'Amérique du Nord sont également positives, la croissance prévue étant conforme à cette fourchette de croissance annuelle de 5 à 10 pour cent, malgré une baisse par rapport à 2018. A cet égard, Deloitte souligne que le sentiment à l'égard de l'Europe, de l'Amérique latine et du Japon a changé par rapport à l'année précédente, mais que les régions devraient connaître une évolution relativement stable.

L'Asie a connu une augmentation des transactions tirée par le secteur de l'horlogerie et de la bijouterie

L'Europe a été la seule région à connaître une augmentation significative des fusions et acquisitions sur les marchés de la mode et du luxe en 2018, avec 41 nouvelles opérations enregistrées, tirées par la croissance de l'hôtellerie.

L'Amérique du Nord et le Moyen-Orient ont présenté un nombre inférieur d'opérations par rapport à 2017. Les opérations de l'hôtellerie et de l'habillement de luxe ont été présentes dans toutes les grandes régions et ont constitué des moteurs notables de l'activité de fusion&acquisition à l'échelle mondiale en 2018. En effet, l'Asie-Pacifique présente depuis 2017 une légère progression des affaires de mode et de luxe, grâce au segment de l'horlogerie et de la bijouterie.

Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photo: L Catterton Asia corporate website

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS