Les jeans Levi's veulent lever jusqu'à 587 millions de dollars à Wall Street

Les jeans Levi's, qui avaient annoncé en février leur intention de revenir en Bourse 34 ans après avoir claqué la porte de Wall Street, ont précisé jeudi vouloir récolter jusqu'à 587 millions de dollars lors de cette opération, selon des documents financiers publiés lundi.

Le groupe, fondé à San Francisco en 1853 par Levi Strauss, souhaite mettre en vente 36,7 millions d'actions au total, à un prix compris entre 14 et 16 dollars l'unité. Cela valoriserait l'entreprise entre 5,4 et 6,2 milliards de dollars.

Levi Strauss -- qui outre les mythiques 501 et ses diverses gammes de jeans propose aussi des T-shirts, des sweaters ou des ceintures -- avait connu un premier baptême boursier en 1971 mais avait quitté Wall Street en 1985 via un "LBO" (rachat par endettement), orchestré par la famille du fondateur Levi Strauss.

Parmi les 36,7 millions d'actions mises en vente à l'occasion de son retour en Bourse, 27,2 millions sont cédées par des actionnaires actuels.

Au prix moyen de 15 dollars, et une fois les frais payés, le groupe espère récupérer 106,6 millions de dollars.

L'argent levé devrait lui donner "davantage de flexibilité financière" pour ses dépenses opérationnelles et pour éventuellement effectuer "des acquisitions et autres investissements stratégiques".

Emblématique du style de vie américain, le groupe sera coté sur la plateforme boursière New York Stock Exchange (NYSE) sous le symbole "LEVI".

Ses ventes se sont montées à 5,6 milliards de dollars de biens lors de l'exercice fiscal achevé fin novembre, pour un bénéfice net de 283,1 millions.(AFP)

Photo: Levi’s Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS