Les ventes de Mango ont augmenté de 15,3 pour cent en 2015

Mango a clôturé l'exercice 2015 avec des ventes de 2,327 milliards d'euros, ce qui suppose une augmentation de 15,3 pour cent par rapport à 2014, exercice pour lequel les ventes se sont élevées à 2,017 milliards pour une croissance de 9,3 pour cent. Cette hausse dépasse les attentes initiales qui prévoyaient une augmentation de 13 pour cent. La clé de cette croissance des ventes a été la consolidation progressive du projet de transformation commerciale dans lequel le groupe a investi 1,2 milliard d'euros au cours des trois dernières années et qui lui a permis d'augmenter de plus de 300 000 m2 la surface de vente grâce à l'ouverture de 164 mégastores. 81 pour cent de la facturation de Mango correspondait à l'activité internationale et les 19 pour cent restants au marché national. En Espagne, où il y a le plus grand nombre de mégastores d'un point de vue proportionnel (25), la facturation a augmenté de 20,1 pour cent, ce qui confirme la pertinence de son pari pour ce nouveau format de magasins.

Mango continue de croître sur le plan national et international grâce au concept du mégastore lancé en 2013. Ces nouveaux points de vente proposent tout ou partie des lignes du groupe (Woman, Man, Kids), et améliorent ainsi l'offre et l'expérience d'achat des clients. 63 mégastores ont été ouverts en 2015, ce qui a amené le total à 163 à la fin de l'année. Parmi les nouveaux projets, il faut citer les derniers magasins flagship sur le Corso Vittorio Emanuele à Milan, les Ramblas de Barcelone ou Henry Street à Dublin. 45 nouvelles ouvertures sont prévues en 2016. À la clôture de l'exercice 2015, la marque catalane comportait 2 730 points de vente dans 109 pays avec une surface de vente globale de 804 500 mètres carrés, soit environ 100 000 mètres carrés de plus que l'année précédente.

234 millions d’euros de ventes en ligne

La facturation des ventes en ligne a continué à augmenter son poids relatif dans l'ensemble du groupe et, à la clôture de l'année, ces opérations représentaient déjà 10,7 pour cent des ventes totales. Concrètement, ce canal a vendu une valeur de 234 millions d'euros, soit 27 pour cent de plus que l'année passée. Le groupe vend ses produits dans 83 pays à travers sa plate‐forme en ligne. L'expansion de l'année passée s'est concentrée sur l'Amérique du Sud, l'Asie et l'Afrique, afin de compléter l'offre de produit dans des pays où la marque est déjà établie grâce aux boutiques physiques. Les derniers marchés où l'entreprise s'est installée sont l'Afrique du Sud et l'Égypte.

Pendant l'année 2015, la chaîne de mode a continué à suivre sa stratégie d’omnicanal basée sur le placement du client en tant qu'axe de toutes les initiatives. Le fait que l'année passée, presque 600 000 clients ont retiré des commandes passées sur internet dans des magasins physiques ou que 540 000 commandes aient été réalisées depuis des magasins physiques par le biais de l'iPad est un bon exemple de cela.

838 nouveaux emplois à l’international

Pour couvrir les besoins de tous les canaux de vente, la société a mis en place le nouveau Centre Logistique de Lliça d'Amunt (Barcelone), qui est désormais en service et qui, utilisé à plein rendement, emploiera 400 personnes. En 2015, le groupe a créé 838 nouveaux emplois à niveau mondial. 35 pour cent de ceux‐ci ont été créés en Espagne. Actuellement, la marque compte 16 625 employés à travers le monde.

La croissance des ventes n'a pas encore été accompagnée par une augmentation de la rentabilité. L'impact de certaines devises, en particulier le dollar, et la hausse des amortissements d'investissements ont eu des répercussions sur les bénéfices du groupe, qui a gagné 4 millions d'euros, pour 107 lors de l'exercice précédent. Concrètement, ces deux postes ont représenté 100 millions d'euros pour la société. Les fluctuations des différentes devises ont eu un impact de 70 millions d'euros alors que les amortissements ont supposé 30 millions d'euros de plus.

L'Ebitda de Mango MNG Holding était de 170 millions d'euros contre 223 millions lors de l'exercice précédent. En ce qui concerne les amortissements, la société a réalisé un effort d'investissement qui, outre la transformation du réseau de ventes, comprend la mise en fonctionnement du nouveau centre logistique de Lliçà d'Amunt.

« Nous avons transformé notre modèle commercial pour être plus attrayants aux yeux des clients et gagner leur confiance. Le pari pour la croissance au détriment des bénéfices à court terme est planifié et se traduira par un retour à une plus grande rentabilité durant les prochaines années. Nous avons la meilleure équipe pour arriver à nos fins. », assure le vice‐président exécutif de la société, Daniel López.

Photo: Mango

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS