• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les ventes du groupe Tod’s ont baissé de 30 pour cent en 2020

Les ventes du groupe Tod’s ont baissé de 30 pour cent en 2020

By Herve Dewintre

10 mars 2021

Business

Coté à la bourse de Milan, le groupe Tod’s - qui comprend les marques Tod’s, Hogan, Fay et Roger Vivier - a communiqué le bilan d’un exercice cruellement marqué par la crise sanitaire et économique. « Les résultats de 2020 ont été profondément influencé par la pandémie » annonce d’emblée Diego Della Valle, président-directeur général du groupe spécialisé dans la mode et les accessoires de luxe pour hommes et femmes. « Cette pandémie a particulièrement touché l’industrie du luxe, provoquant de longues périodes de fermetures de magasins dans différentes régions du monde et la disparition quasi totale des achats liés aux flux touristiques. Dans ce contexte, la priorité de notre groupe a été de protéger la santé de nos employés et de nos clients. »

Le PDG égrène également les solutions mises en œuvre pour faire face à la baisse des ventes. Le contrôle des coûts tout d’abord et des dépenses liées au personnel (à la fois en raison de la baisse des effectifs conjuguée aux aides de l’État), suivi d’une prudence dans la collection des commandes et des quantités de produits livrés en boutique, notamment dans le circuit wholesale qui a subi de très longues périodes de fermeture. Les loyers ont également été négociés pendant les confinements. « Dans ce scénario, nous avons augmenté nos investissements dans le marketing, sous toutes ses formes, principalement numérique.» Diego Della Valle souhaite en effet parier massivement sur le digital pour dialoguer avec les nouvelles générations de consommateurs qui alimenteront la croissance future du chiffre d’affaires du groupe. À tel point que le Groupe, précise le communiqué, continuera sa refonte structurelle des points de vente physiques, notamment en Europe et aux États-Unis tout en continuant à miser sur le e-commerce qui a poursuivi sa très forte croissance à deux chiffres, avec une nouvelle accélération au quatrième trimestre.

Chiffre d’affaires consolidé de 637,1 millions d’euros en 2020

Quelques notes positives malgré tout. « Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus avec le e-commerce, qui a enregistré une accélération progressive au cours de l'année, atteignant et dépassant nos attentes et qui continue de croître à un rythme très élevé » indique le PDG qui, tout en affirmant la solidité financière du groupe, a proposé à l’Assemblée Générale de ne pas distribuer de dividendes. Dans le détail, au cours de l’exercice 2020, le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à 637,1 millions d'euros, en baisse de 30,4 pour cent par rapport à 2019, avec des résultats très inégaux selon la zone géographique. L'EBITDA publié est de 39,5 millions d'euros.

Au quatrième trimestre 2020, le chiffre d'affaires s'est élevé à 184,5 millions d'euros, en baisse de 22,6 pour cent par rapport au quatrième trimestre 2019. Cette baisse a été plus sensible pour les marques les plus présentes à l’étranger : Tod’s et Roger Vivier même si dans l’ensemble, toutes les marques, tous les canaux et tous les types de produits ont été touchés. La Chine continentale a permis néanmoins au groupe de retrouver des couleurs avec un chiffre d’affaires qui a enregistré une solide croissance à deux chiffres tandis que l’Europe et les États-Unis faisaient face aux effets des couvre-feux et des confinements. Les capitaux propres de la société mère s'élèvent à 842,8 millions d'euros, contre 959 millions d'euros en 31 décembre 2019.

Crédit photo : Tod’s

HOGAN
Roger Vivier
Tod’s