Hermès: hausse des ventes au 1T mais la croissance organique ralentit

Les ventes d'Hermès ont progressé de 6 pour cent au premier trimestre mais sa croissance organique a ralenti comme attendu, le groupe de luxe évoquant "un contexte plus adverse" lié notamment aux attentats en Europe qui continuent de peser.

"L'année se déroule comme prévu, nous avions annoncé que 2016 allait être plus complexe face à une multitude d'événements qui sont principalement les attentats terroristes en Europe, le ralentissement de l'activité en Chine et la volatilité des devises", a résumé le président Axel Dumas lors d'une conférence téléphonique. "Hermès a réalisé une bonne croissance, un début d'année solide, et résiste mieux que le secteur", a-t-il souligné.

Le sellier-maroquinier a réalisé 1,19 milliard d'euros de ventes au premier trimestre, en progression de 6,1 pour cent en données publiées et de 6,2 pour cent en données organiques. Cette croissance organique était de 7,2 pour cent au trimestre précédent, et de 8,1 pour cent sur l'ensemble de l'exercice 2015. Elle est cependant supérieure au consensus établi par Factset, qui tablait sur 5,6 pour cent de progression organique, et qui prévoyait par ailleurs des ventes à hauteur de 1,19 milliard d'euros.

Hermès confirme jeudi que la croissance de ses ventes pour l'ensemble de l'année 2016 "pourrait être inférieure" à l'objectif de 8 pour cent de croissance annuelle qu'il s'est fixé pour le moyen terme, en raison des incertitudes économiques, monétaires et géopolitiques.

L'activité Maroquinerie-Sellerie, pilier du groupe qui assure près de la moitié du chiffre d'affaires, progresse de 15,5 pour cent à 590 millions d'euros au premier trimestre. "Le cuir confirme son rôle de locomotive et nous aide à compenser une certaine baisse du trafic qui affecte les autres métiers", a souligné Axel Dumas. La deuxième division du groupe, les Vêtements et Accessoires, voit en effet ses ventes baisser de 1,9 pour cent, "en raison du ralentissement de l'Asie, des Etats-Unis et de la France", selon le communiqué du groupe.

Les ventes de soie en baisse

L'activité Soie et Textiles est pour sa part en repli de 9,2 pour cent. "Dans ces métiers à fort volume, nous avont été plus touchés par les événements" terroristes à Paris le 13 novembre et à Bruxelles le 22 mars, indique M. Dumas. Cependant, les ventes réalisées en France au premier trimestre par le fabricant des sacs Birkin et des célèbres carrés de soie ont repris des couleurs et affichent une croissance de 5,6 pour cent, contre seulement 1 pour cent lors de trois derniers mois de 2015.

Ailleurs, au Japon - où Hermès réalise 12 pour cent de son chiffre d'affaires total -, les ventes ralentissent avec une progression de 12,6 pour cent contre plus de 16 pour cent lors des deux précédents trimestres. L'Asie Pacifique dans son ensemble enregistre une croissance de 6,1 pour cent (contre 8,2 pour cent au dernier trimestre 2015), le contexte restant "difficile à Hong Kong et Macao", tandis que les Amériques progressent de 4,4 pour cent (contre 5,8 pour cent) et que l'Europe voit ses ventes augmenter de 8,9 pour cent (contre 7 pour cent). Vers 09H45 (07H45 GMT) à la Bourse de Paris, le titre Hermès était en hausse de 1,90 pour cent à 313 euros, dans un marché en baisse de 0,81 pour cent. Pour CM-CIC, "comme attendu, le groupe a réalisé une performance commerciale globalement faible" et "en dépit de la force de sa marque et du carnet de commandes, l'entreprise n'est pas immune au ralentissement du marché", selon une note publiée jeudi matin. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS