Lingerie : chiffres à la baisse en 2018

Alors que le Salon International de la Lingerie a enregistré une baisse de ses visiteurs, Kantar Worldpanel a confirmé un contexte économique difficile. Arrêté à la fin du mois d’octobre 2018, le bilan fait état, avec le chaussant, d’un chiffre d’affaires qui avoisine les 2,4 milliards d’euros en chute de 6,1 pour cent par rapport à l’an passé sur la même période.

De son côté, le marché de la lingerie seul enregistre des ventes d’un peu plus de 2 milliards d’euros sur les 10 premiers mois de 2018, soit un recul de 4,8 pour cent. Des résultats peu encourageants qui pourraient encore être revus à la baisse en ajoutant les mois de novembre et décembre fortement perturbés par le mouvement des Gilets jaunes. Ceux-ci auraient ainsi impacté le chiffre d’affaires de -25 pour cent en moyenne. Un bilan confirmé par l’Alliance du Commerce qui publiait pour le mois de novembre 2018 une baisse des ventes de 7,5 pour cent sur le secteur de la lingerie. Enfin, loin du pic annuel de décembre, la chute des ventes s’est poursuivie sur cette période pour cause de mobilisation des Gilets jaunes.

Un contexte difficile

Avec un panier moyen d’achat lingerie qui s’est élevé à 70 euros en 2018 (de janvier à octobre, toujours selon Kantar Worldpanel), le climat n’est donc pas des plus encourageants. Toujours selon les chiffres de Kantar Worldpanel, sur les dix premiers mois de l’année, 34,1 pour cent des achats de lingerie ont été faits dans les chaînes de centre-ville (+1,6 pour cent par rapport à l’année passée). Juste derrière, les grandes surfaces alimentaires ont accusé une baisse de 4 pour cent de leurs ventes (26,2 pour cent des parts de marché), suivies par les chaînes périphériques et de sport (10,3 pour cent des parts de marché). Viennent ensuite les grands magasins en hausse de 0,5 pour cent (9,2 pour cent des parts de marché). Quant aux sites de vente en ligne, ils persistent et signent avec 12,5 pour cent de parts de marché pour la lingerie seule et 13,6 pour cent avec le chaussant. C’est l’un des canaux de distribution le plus dynamique. Enfin les magasins multimarques indépendants ont constaté une baisse de 1 pour cent de leurs ventes (5,2 pour cent des parts de marché).

Lingerie : chiffres à la baisse en 2018

Des professionnels éprouvés

En parallèle de ces chiffres, le Salon International de la Lingerie et Interfilière Paris, qui se sont tenus du 19 au 21 janvier, ont confirmé les craintes du secteur en accueillant moins de visiteurs. « Dans un contexte économique, politique, sociétal et climatique peu favorable, les salons ont fermé leurs portes avec une baisse de 10 pour cent des acheteurs, a communiqué le service de presse de l’événement. Même si cette édition se termine sur des notes malgré tout encourageantes, elle reste néanmoins en phase avec les réalités du marché mondial qui enregistre un déclin. » En tête des visiteurs, les Français sont venus nombreux (36 pour cent des entrées) contre 64 pour cent pour l’international avec en tête du côté Lingerie : l’Allemagne, l’Italie, la Belgique et la Russie. La prochaine édition est dores et déjà attendue à Paris du 6 au 8 juillet prochains avec Unique by mode City et Interfilière Paris.

Photos : ©Salon International de la Lingerie
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS